.


Articles les plus récents

  • Akhenaton

    , par DESROCHES-NOBLECOURT Christiane

    Akhenaton, l’héretique de Tell-Amarna
    Lorsque le fils aîné d’Aménophis III monta sur le trône d’Égypte à la fin du premier tiers du XIVe siècle avant notre ère, il portait encore son nom de naissance, Aménophis, le quatrième de la XVIIIe dynastie. Le jour de son sacre, il reçut son prénom de couronnement, Néferkhéperourê, qu’il aurait dû porter désormais. Mais quelques années après - quatre au minimum, six (...)

  • Abydos

    , par ZIVIE-COCHE Christiane

    Abydos, le grand site de Haute-Egypte
    Le grand site de Haute-Égypte, Abydos, porte aujourd’hui encore le nom qui lui fut donné par les Grecs, de l’égyptien Abdjou (en copte, Abot). Situé à proximité de l’actuelle ville de Baliana dans la province de Sohag, sur la rive gauche du Nil, il faisait partie du VIIIe nome de Haute-Égypte, Ta-our, « la terre ancienne » ( ?), dont la capitale était Thinis, (...)

  • Les Hiéroglyphes

    , par Guillaume Blanchard

    Définition
    Le mot hiéroglyphe est formé à partir du mot grec hieroglúphos, composé à partir des racines grecques hierós (« sacré ») et glúphein (« graver »). Les Grecs nommèrent ainsi l’écriture égyptienne qu’ils rencontrèrent gravée sur les parois des monuments (stèles, temples et tombeaux). Le mot hieroglúphos désignait en grec « celui qui trace des hiéroglyphes » et non les hiéroglyphes eux-mêmes, qui se (...)

  • L’art égyptien - periode archaïque

    L’époque archaïque (-6000 - env -3000 av JC)
    Avant de suivre les grandes phases des heurs et malheurs de l’Égypte, il faut d’abord prendre conscience de deux difficultés considérables : les lacunes de l’information et l’incertitude de la chronologie.
    Il ne reste plus aucun récit suivi de l’histoire d’Égypte. Celui qui nous est parvenu à travers Hérodote est très incomplet, certainement bouleversé et (...)

  • L’art Amarnien

    Après l’épanouissement de l’art égyptien le plus classique sous Aménophis III, l’Égypte connaît soudain, vers 1370, une révolution en tous domaines. Le fils d’Aménophis III, le pharaon hérétique Aménophis IV, prend le nom d’Akhénaton (Celui-qui-est-agréable-à-Aton). Rompant avec le clergé thébain d’Amon, il crée en moyenne Égypte une nouvelle capitale, Akhétaton (L’Horizon d’Aton), sur les ruines de laquelle (...)

  • L’effondrement et les Hyksos (1800-1600)

    , par DAUMAS François

    Comment la civilisation du Moyen empire sombra-t-elle ? Les documents sont trop fragmentaires et trop rares pour le savoir. Durant la XIIIe dynastie encore, les pharaons règnent sur le pays tout entier, mais on constate déjà que leur nombre est considérable. Auraient-ils été souvent détrônés par des compétiteurs ? La succession paraît bien ne pas avoir été assurée régulièrement. La XIVe dynastie laisse (...)

  • La Tombe TT8

    La tombe thébaine TT 8 est située à Deir el-Médineh, dans la nécropole thébaine, sur la rive ouest du Nil, face à Louxor en Égypte.
    C’est la sépulture de Khâ, responsable des travaux de la nécropole sous Amenhotep II, Thoutmôsis IV et Amenhotep III et de sa femme Merit.
    La plupart des objets de cette tombe sont exposés au musée égyptologique de (...)

  • La Tombe TT7

    La tombe thébaine TT 7 est située à Deir el-Médineh, dans la nécropole thébaine, sur la rive ouest du Nil, face à Louxor en Égypte.
    C’est la sépulture de Ramosé, serviteur dans la Place de Vérité [1] qui vivait durant la période ramesside sous le règne de Ramsès II.
    Ramosé est le fils de Amenemhab et Kakaia. Sa femme se nomme Moutemouia.
    Tombe
    Le tombeau se compose d’une cour et une chapelle. La chapelle (...)

  • Sénènmout

    Sénènmout (noté également Senmout) est né à Hermonthis (actuelle Erment, environ à trente kilomètres au sud de Louxor). Son père, Ramosé, et sa mère, Hatnéfer (surnommée Tioutiou), probablement déjà au service de la reine Ahmès, mère d’Hatchepsout, étaient probablement originaires du pays de Ouaouat. Il est vraisemblable qu’ils firent partie d’un groupe d’anciens notables, prisonniers de guerre sous Thoutmôsis (...)

  • La tombe TT3

    La tombe thébaine TT 3 est située à Deir el-Médineh, dans la nécropole thébaine, sur la rive ouest du Nil, face à Louxor en Égypte.
    C’est la sépulture de Pachedou, serviteur dans la Place de Vérité et de sa famille qui vivait à Deir el-Médineh sous les règnes de Séthi Ier et de Ramsès II. Sa femme se nommait Nedjémet-Behdet.
    La tombe de Pachedou est découverte en 1834 lors de fouilles illégales par des (...)

  • La Tombe TT1

    La tombe thébaine TT 1 est située à Deir el-Médineh, dans la nécropole thébaine, sur la rive ouest du Nil, face à Louxor en Égypte.
    C’est la sépulture de Senedjem, serviteur dans la Place de Vérité et de sa famille.
    Sennedjem, « le frère est doux », est un artisan maçon qui a vécu pendant 3 dynasties sous le règne de Séthi 1er (1294-1279) et au début de celui de Ramsès II (1279-1213) [XIXe dynastie]. Il (...)

  • La tombe TT2

    La tombe thébaine TT 2 est située à Deir el-Médineh, dans la nécropole thébaine, sur la rive ouest du Nil, face à Louxor en Égypte.
    C’est la sépulture de Khâbekhnet, serviteur dans la Place de Vérité et de sa famille. « la 7e année, 4e mois de Peret, et 2 jours : début des travaux de ce tombeau... »
    En 1930, Herbert Eustis Winlock dégage la tombe qui avait déjà été visitée cent ans auparavant par John (...)

  • L’Ancien nubien

    L’ancien nubien est une langue aujourd’hui disparue, qui fut écrite en Nubie entre les VIIIe et XVe siècles. C’est une version ancienne des langues nubiennes actuelles, encore parlée aujourd’hui dans certaines régions. C’est probablement l’ancêtre direct du Nobiin.
    Une centaine de pages seulement nous sont parvenues dans cette langue, principalement des textes chrétiens, écrits en utilisant une forme (...)

  • Sheshonq IV

    Sheshonq IV (ou V suivant les auteurs) est un roi de Léontopolis de la XXIIIe dynastie. Il règne entre -793 et -787. Manéthon l ?appelle Chechanq IV. Son nom de roi est Ousermaétrê Meriamon (La Justice de Rê est puissante, Aimé d’Amon).
    Selon certains spécialistes il serait le fils de Pétoubastis Ier et aurait eu un fils, Osorkon III
    Sheshonq V est Roi de Tanis. Il fut le fils de Pamy, mais on ne (...)

  • Osorkon III

    , par Jean-Luc

    Osorkon III (env. -787 à -757), pharaon d’Égypte de la XXIIIe dynastie, ne gouverne que la Haute-Egypte au sud d’Héracléopolis.
    Il est le fils supposé de Sheshonq IV, et le père de Chepenoupet Ire (divine adoratrice d’Amon), de Takélot III et de Roudamon. Il règne vingt-huit ans.
    Sous son règne, il se produisit une crue exceptionnelle du Nil, qui inonda une partie de Thèbes, avec le temple d’Amon. Il (...)

AgendaTous les événements

juillet 2019 :

juin 2019 | août 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Sites favoris Tous les sites

11 sites référencés au total

Brèves Toutes les brèves

  • Une sculpture de Toutankhamon mise aux enchères

    Un portrait sculpté du jeune pharaon Toutankhamon est mis aux enchères jeudi à Londres, malgré l’opposition du Caire qui a réclamé en vain l’annulation de la vente et la restitution de l’oeuvre à l’Egypte.
    Cette tête en quartzite brun de plus de 3.000 ans, et mesurant 28,5 cm de haut, est estimée à plus de 4 millions de livres sterling (4,5 millions d’euros). Elle représente le dieu Amon sous les traits (...)

  • Des centaines de momies décou­vertes...

    Une équipe d’ar­chéo­logues polo­nais a annoncé le 27 juin, dans un article paru sur le site du minis­tère des Sciences et de l’En­sei­gne­ment supé­rieur de Pologne, la décou­verte incroyable de centaines momies sous le complexe funé­raire de Djéser. Cette pyra­mide à degrés, emblé­ma­tique de la nécro­pole de Saqqa­rah, est la plus ancienne jamais construite et le plus vaste complexe funé­raire de l’Égypte (...)

  • De la bière fabriquèe avec une levure vieille de 3.000 ans

    De la bière semblable à celle que les pharaons buvaient il y a plus de 3.000 ans a été fabriquée à partir d’une levure extraite d’ancienne jarres, ont annoncé des scientifiques israéliens. C’est la première fois qu’une bière est créée avec de la levure antique. " Jusqu’à présent, les chercheurs utilisaient des recettes anciennes avec des matériaux modernes ", assure Yitzhak Paz, un archéologue de l’Autorité des (...)

  • Une nouvelle tombe découverte à Gizeh

    L’Egypte antique n’a pas fini de nous livrer tous ses secrets. En effet, les découvertes archéologiques extraordinaires ne font que s’enchaîner dans ce pays d’Afrique du Nord. Des chambres funéraires, et autres vestiges très anciens ont été découverts dans plusieurs sites égyptiens, notamment celui de la vallée des rois. Tout récemment, des archéologues égyptiens ont fait une nouvelle découverte de premier (...)

  • 150 trésors de Toutankhamon exposés à Paris

    L’exposition « Toutankhamon, le trésor du pharaon », à la Grande Halle de la Villette , battra-t-elle le record mythique de celle de 1967 qui avait attiré, en sept mois au Petit Palais à Paris, 1,2 million de visiteurs ? Depuis le XIXe siècle et l’expédition de Bonaparte, l’Égypte antique fascine.
    Un enjeu touristique
    Cette fois, le fabuleux masque d’or retrouvé sur la momie de Toutankhamon n’a pas fait (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

  • lundi 24 juin 2019

Publication

  • 1799 Articles
  • Aucun album photo
  • 332 Brèves
  • 11 Sites Web
  • 140 Auteurs

Visites

  • 117 aujourd'hui
  • 198 hier
  • 838769 depuis le début
  • 4 visiteurs actuellement connectés