.


Articles les plus récents

  • Tasenètnéferèt

    Tasenètnéferèt est une divinité de la mythologie égyptienne. L’épouse parfaite est la parèdre de Haroëris à Ombos. Elle est la mère de Panebtawy, représentation divine du roi, signifiant que le roi est le fils d’une femme parfaite (la reine) et d’un faucon terrestre et céleste qui gouverne le monde (le pharaon).

  • Panebtawy

    « jeune » dieu vénéré principalement dans l’antique Ombos, devenue Kôm Ômbo. Il est le fils de Tasenètnéferèt, forme locale d’Hathor, et d’Haroëris. Dieu apparu à l’époque hellénistique, il représente la force du pharaon : son nom signifie « le Maître des deux Terres ».
    Autre orthographe : Panebtaouy

  • Ourèthékaou

    , par Jean-Luc

    Dieu incarnant les couronnes royales. Personnification de la puissance surnaturelle des dieux.

  • Our

    , par Jean-Luc

    Dieu primitif des cieux, il représentait les yeux du soleil.

  • Ounennéfer

    Ounennéfer est un des nombreux noms du dieu Osiris. Il signifie « l’être parfait », c’est aussi le nom de règne du dieu sur la terre. Dans la succession, Ounnéfer est le quatrième pharaon divin, après Rê-Atoum, Shou et Geb, son père. Contrairement à ses ascendants, Osiris (Ousir en égyptien)-Ounnéfer(Onouphris en grec) eut un règne prospère, mis à part son meurtre commis par son frère Seth. Tout d’abord, Rê (...)

  • Ouadjet

    Ouadjet est une déesse cobra originaire de Bouto dans le Delta (Basse-Égypte).
    Dans son rôle de protectrice du pharaon, elle est associée à la déesse vautour Nekhbet symbole de Haute-Égypte. Elles forment ensemble le symbole redondant des deux terres (le nord et le sud) réunies au nom de pharaon. Elles étaient toutes deux présentes sur le diadème du roi. Sur les parois des temples et des tombeaux, (...)

  • Kek

    Concept divin dans l’Ogdoade hermopolitaine incarnant les ténèbres avant la création. Il est ainsi connu comme « celui qui apporte la lumière du jour ». C’est le dieu de la nuit qui précède la première aube.
    Il a comme parèdre la déesse Kékout (ou Keket) : comme tous les membres masculins de l’Ogdoade, Kekou est représenté en homme à tête de grenouille.
    Le Dr. Brugsch compare le couple « Kekou et Kekout » (...)

  • Heh

    Heh est l’entité représentant l’éternité, répartie aux quatre coins du monde. Représentée à genoux les bras déployés soutenant le ciel.
    Le dieu Heh est, à partir du Nouvel Empire, issu de la fusion de deux divinités, l’une membre de l’Ogdoade d’Hermopolis (association de huit entités divines), qui joue un rôle essentiel dans la cosmologie d’Hermopolis, l’autre, le dieu du temps infini, le génie de l’éternité. (...)

  • Le musée de Grenoble

    , par Jean-Luc

    La collection égyptienne du musée de Grenoble est majoritairement constituée d’objets funéraires.
    Le musée de Grenoble conserve une remarquable collection d’Antiquités égyptiennes. Cet ensemble témoigne de l’attrait, de longue date, que suscita l’Égypte ancienne auprès des élites grenobloises.
    Ce fonds voit le jour en 1777, à la bibliothèque municipale, par le legs du bailli Jean-Marie de Navarre, de la (...)

  • Amonet

    , par Jean-Luc

    Déesse paré la couronne rouge. Parèdre du dieu Amon avec qui elle forme un des couples de l’Ogdoade d’Hermopolis.
    Amonet (Ou Amemet, Amonèt, Amenty, Amon-het), est une déesse du panthéon égyptien portant la couronne rouge.
    Elle est associée à Amon avec qui elle forme un des couples de l’ogdoade d’Hermopolis.
    Elle fait partie des 42 assesseurs qui président au jugement de l’âme après la mort. Elle est (...)

  • L’Ogdoade d’Hermopolis

    , par Guillaume Blanchard, Michel Laglasse

    L’Ogdoade d’Hermopolis est l’ensemble formé par les huit génies d’Hermopolis qui ont jailli des flots glacés.
    Ils sont regroupés en quatre couples formés chacun d’un dieu et de son pendant féminin, et sont la personnification des éléments du chaos qui ont précédé la création. Heh et Hehet, l’infinité spatiale, Kek et Keket, les ténèbres profondes, Noun et Naunet, le couple de l’eau initiale et Amon et Amonet, (...)

  • Nepri

    Dieu protecteur du grain. Il est représenté sous les traits d’un homme à la peau constellée de grains de blé.
    Le blé étant la principale nourriture des égyptiens de l’Antiquité, la protection des grains de blé contre les intempéries et les rongeurs était une question vitale.
    Autre orthographe : Neper

  • Nemty

    , par Jean-Luc

    Nemty est « le passeur ». En échange de présents il fait traverser le Nil aux dieux.

  • Nounet

    Nounet est une déesse qui forme avec le dieu Noun, l’un des couples de l’Ogdoade d’Hermopolis.
    Dans la cosmogonie égyptienne ancienne, le Noun, (chaos abyssal, le fluide primordial) est le lieu où git le germe de tous les êtres vivants et de toutes choses. Le Noun n’est pas le néant mais le non-être, incréé, qui était présent avant le commencement du monde. Il est l’élément d’où sortit toute vie, le (...)

  • Sopdou

    , par Jean-Luc

    Sopdou est le dieu faucon de l’est (Pi-Sopdou) qui protège la route du désert contre les envahisseurs asiatiques.
    C’était à l’origine la chaleur étouffante du soleil d’été. Le nom Sopdou, signifiant avec Sopd, dérive de cette chaleur arrivant peu après le lever héliaque de Sirius, et étant vu ainsi comme venant avec Sopdet. Sopdet est la déification de Sirius (Sopd est la forme masculine de Sopdet). Sopdet (...)

AgendaTous les événements

novembre 2018 :

octobre 2018 | décembre 2018

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Sites favoris Tous les sites

11 sites référencés au total

Brèves Toutes les brèves

  • 802 tombeaux découverts

    Longtemps restées enterrées sous des mètres de sable, ces 802 sépultures antiques, vieilles d’environ 4 000 ans, ont été découvertes à proximité du village de Licht, en Égypte. Située en bordure du Sahara, la gigantesque nécropole et ses trésors historiques avaient été peu à peu engloutis par le désert. 802 tombeaux égyptiens datant de quatre millénaires
    Il s’agit d’une découverte majeure pour les (...)

  • un site archéologique datant de 5 000 ans avant J.-C. découvert

    À quelques mètres sous terre, un site néolithique a pu faire l’objet de fouilles. Ce dernier remonterait à 5 000 ans av. J.-C., il serait l’un des plus vieux villages au monde ; sur place, des réservoirs contenant des restes animaux et végétaux ainsi que des objets artisanaux attestent d’une culture déjà avancée, comme le rapportait le ministère égyptien des Antiquités.
    Ces fouilles laissent penser (...)

  • Le plus vieux fromage du monde a été découvert dans un tombeau égyptien

    Les résidus d’un fromage vieux de 3.200 ans ont été découverts dans une tombe égyptienne. Dans sa composition, les chercheurs ont retrouvé les traces d’une bactérie causant la brucellose, une grave maladie très présente durant l’Antiquité.
    C’est en 2010 que tout a commencé lorsque des fouilles importantes ont été menées dans le tombeau de Ptahmes, maire de Memphis – alors capitale de l’Égypte antique. (...)

  • Un nouveau sphinx découvert à Louxor

    C’est lors d’un chantier pour une route reliant Louxor à Karnak que des ouvriers ont découvert un sphinx vieux de 4 000 ans qui se trouvait là, enfouit sous des dizaines de mètres de sables depuis plusieurs milliers d’années. Le chantier a dû être suspendu, laissant place aux archéologues qui ont libéré la bête. Très peu de visuels sont actuellement disponibles. En effet, le ministère des antiquités (...)

  • Découverte d’un sarcophage noir

    Des archéologues égyptiens viennent de mettre au jour un sarcophage enfoui sous terre depuis plus de 2.000 ans. Découvert par hasard, le cercueil antique étonne par ses dimensions hors du commun, mais aussi par son exceptionnel état de conservation, qui promet des révélations inédites.
    Un mètre quatre-vingt-cinq de haut, deux mètres soixante-cinq de long et un mètre soixante-cinq de large… Telles sont (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

  • mardi 23 octobre 2018

Publication

  • 1795 Articles
  • Aucun album photo
  • 324 Brèves
  • 11 Sites Web
  • 136 Auteurs

Visites

  • 67 aujourd'hui
  • 204 hier
  • 779805 depuis le début
  • 4 visiteurs actuellement connectés