Articles les plus récents

  • Christian Leblanc

    Christian Leblanc, né le 7 mai 19481, est un égyptologue français. Il est directeur de recherche au CNRS et responsable de la « Mission archéologique française de Thèbes-Ouest » (MAFTO/UMR 171).
    Biographie
    Christian Leblanc est diplômé d’études supérieures de l’École du Louvre, docteur de troisième cycle en égyptologie (1978) et docteur d’État ès-lettres et sciences humaines de l’université Lyon 2 (1987)1. (...)

  • Le Livre des Portes

    Le Livre des Portes est un texte sacré de l’ancienne Égypte, datant du Nouvel Empire, vers 1320 av. J.-C. Il a été trouvé pour la première fois dans la tombe d’Horemheb (XVIIIe dynastie), mais la date de rédaction reste hypothétique. Son nom, « Livre des Portes », lui fut donné par Gaston Maspero.
    Ce livre relate le passage de l’esprit du défunt dans le monde de l’au-delà, correspondant au trajet du dieu (...)

  • Paul Barguet

    Paul Barguet (né en 1915, mort le 1er février 2012 à Saint-Paul-lès-Dax) est un égyptologue français.
    Docteur es-lettres, chargé de mission au CNRS, pensionnaire de l’IFAO de 1948 à 1952, puis directeur scientifique du Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak où il est remplacé en 1978 par Jean-Claude Goyon.
    Il a été conservateur au département des Antiquités Égyptiennes du musée du Louvre et (...)

  • Les Deux Terres

    L’expression « les Deux Terres » (Tȝ.wy, Taouy) était utilisé par les anciens Égyptiens pour désigner l’Égypte antique, qu’ils considéraient – dans leur pensée politique et religieuse – comme deux terres distinctes mais étroitement liées, la Haute-Égypte et la Basse-Égypte, unifiées sous l’autorité d’un seul roi depuis Narmer (Ire dynastie).
    Dualités dans l’unité
    l union des Deux Terres est représentée par une (...)

  • La Chapelle de la reine blanche

    , par Monique Nelson

    La dite « chapelle de la reine blanche », située en bordure nord-ouest du Ramesseum et à l’ouest du temple d’Amenhotep II, doit son nom au fouilleur anglais, W. Flinders Petrie, qui dégagea partiellement le site en 1896. Il y découvrit un superbe buste de statue de reine, en calcaire blanc lustré rehaussé de couleurs, mais anonyme car seul le texte de la partie supérieure du pilier dorsal est conservé. (...)

  • La Tombe TT346

    , par Christian Leblanc

    La tombe TT346 est la sépulture de Penra , chef des Medjaÿ, gardien du quartier des femmes au palais de la divine adoratrice du dieu.
    Jusque-là perdue, la tombe de Penrê, doyen du corps des policiers, directeur des contrées montagneuses de Syrie et directeur des travaux du Ramesseum, a pu être identifiée ces dernières années. Elle se trouve dans l’un des contreforts de la montagne thébaine, derrière (...)

  • La Tombe TT341

    , par Monique Nelson

    La Tombe TT341 est la sépulture de Nakhtamon, chef des prêtres du sanctuaire au Ramesséum
    Responsable de la composition des autels au Ramesseum et de l’ordonnance du cortège de l’offrande, Nakhtamon a consacré les trois parois de la moitié nord de la première salle de sa chapelle au déroulement de ce rite sacré devant l’autel de Ptah-Sokar-Osiris. Bien qu’une partie du tableau soit détruite, et (...)

  • La Tombe TT360

    , par Jean-Luc

    La tombe TT360 est la sépulture de Qaha (ou Qeh), Chef d’équipe dans la Place de Vérité
    Datation : XIXe dynastie (Ramsès II)
    Publication(s) :
    Bruyère B., Rapport sur les fouilles de Deir el Médineh (1930), FIFAO 8, Le Caire, 1933, p. 71-82, 84-109, fig. 17-18, pl. I et XXVI-XXXI.

  • La Tombe TT361

    , par Jean-Luc

    La tombe TT361 est la sépulture de Houy, Grand menuisier dans la Place de Vérité
    Datation : XIXe dynastie (Séthy I)
    Publication :
    Bruyère B., Rapport sur les fouilles de Deir el Médineh (1930), FIFAO 8, Le Caire, 1933, p. 82-109, fig. 22, pl. I et XXIV.

  • Âbâset

    , par Jean-Luc

    Âbâset est une déesse solaire de la mythologie égyptienne.
    Autre orthographe : Ab’Aset’
    Cette déesse est représentée sous les traits d’une femme debout main droite le long du corps et main gauche vers l’épaule du dieu qui la précède (Rê-Horakhty ou un dieu mal identifié). Elle se différencie des autres déesses par sa coiffe formé d’une dépouille de vautour surmonté d’un modius sur lequel est représenté un (...)

  • Ash

    Ach est une divinité d’origine libyenne berbère, dieu du désert libyen du Sahara.
    Au départ nommé Ash, il fut par la suite appelé Sha.
    Connu en tant que « seigneur de la Libye », il est représenté sous forme humaine, parfois avec une tête de faucon, ou encore, en de rares occasions, avec la tête du dieu Seth.
    Il a été en particulier associé aux oasis fertiles du désert dont le produit était estimé en (...)

  • Harmakhis

    , par Jean-Luc

    En Égypte antique, Harmakhis est le dieu du soleil à l’aube et au crépuscule. Il est la personnification de la fonction royale d’origine divine.
    Il est représenté sous forme de lion, bélier, homme à tête de faucon ou de lion.
    À partir du Nouvel Empire, c’est le sphinx de Gizeh qui le désigne.
    Son nom signifie « Horus dans l’horizon (...)

  • Serviteurs dans la Place de Vérité

    , par Jean-Luc

    Serviteurs dans la Place de Vérité [1] est le nom donné aux ouvriers et artisans du village de Deir el-Médineh, où résidait la communauté chargée de construire les tombeaux et temples funéraires des pharaons du Nouvel Empire (de la XVIIIe à la XXe dynastie).
    Ils sont aussi connus pour avoir organisé le premier mouvement de grève relaté par l’Histoire.
    Leur village, dont le nom égyptien était Pa Demi (...)

  • Houroun

    , par Jean-Luc

    Houroun ou Horôn est le nom d’un dieu du panthéon égyptien à tête de faucon et d’origine syro-palestinienne. Il fut assimilé à Harmakhis.
    Ce dieu faucon aurait été assimilé à Horus sous le Nouvel Empire ; une effigie retrouvée à Tanis le représente entourant Ramsès II, alors enfant, de sa protection [1].

AgendaTous les événements

décembre 2016 :

Rien pour ce mois

novembre 2016 | janvier 2017

Météo

Thebes, WAD, Egypt

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    JPEG - 15.6 ko
    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Sites favoris Tous les sites

11 sites référencés au total

Brèves Toutes les brèves

  • Une chambre secrète dans la tombe de Toutankhamon ?

    De nouvelles analyses au radar menées dans la tombe du pharaon Toutankhamon à Louxor, dans le sud de l’Egypte, confortent la thèse d’une chambre secrète.
    « Il y a 90 % de chances » qu’il y ait « une autre chambre, une autre tombe derrière la chambre funéraire de Toutankhamon », a affirmé, samedi 28 novembre, le ministre égyptien des Antiquités, Mamdouh al-Damati, lors d’une conférence de presse à Louxor. (...)

  • Des drones pour percer les secrets des pyramides d’Egypte

    Sonder les mystères des pyramides d’Egypte en les « scannant ». La décision a été annoncée, dimanche 25 octobre, au Caire par Mamdouh el Damatti, ministre égyptien des antiquités, pour comprendre « comment les pyramides ont été construites et ce qu’elles que cachent ». « Y a-t-il une rampe circulaire intérieure pour faciliter l’acheminement des blocs de pierre ? Existe-t-il des chambres restées secrètes ? », (...)

  • Au programme cette semaine

    A la recherche de la vérité - Cléopâtre, le dernier pharaon sur PLANETE THALASSA
    Lundi 1er juin à 03h50
    Le crépuscule des civilisations - La fin de l’âge des pyramides sur TV 5 MONDE
    Mercredi 3 juin à 22h00
    A la recherche de la vérité - Ramses II, le pharaon légendaire sur PLANETE THALASSA
    Jeudi 4 juin à 04h10
    Ushuaïa nature - Au pays des pharaons noirs sur USHUAIA TV
    Jeudi 4 juin à 09h30 (...)

  • Un temple pharaonique sous la maison

    Des particuliers qui menaient des fouilles non-autorisées sous une maison au sud du Caire ont découvert un temple pharaonique vieux de 3.400 ans englouti sous une nappe phréatique, a annoncé mercredi le ministre des Antiquités Mamdouh al-Damati.
    "La police des antiquités avait reçu des informations selon lesquelles sept individus menaient des travaux d’excavation" sous la maison de l’un d’entre eux, (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

  • jeudi 1er décembre 2016

Publication

  • 1663 Articles
  • Aucun album photo
  • 303 Brèves
  • 11 Sites Web
  • 136 Auteurs

Visites

  • 69 aujourd'hui
  • 142 hier
  • 693918 depuis le début
  • 4 visiteurs actuellement connectés