.


Articles les plus récents

  • L’Egypte aujourd’huiLire la suite de «L’Egypte aujourd’hui»

    101 168 745 hab. (données 2019) 101 habitants/km²
    Localisation : Afrique du Nord. Pays limitrophes
    La mer Méditerranée et la mer Rouge bordent l’Égypte au nord et à l’est. Au sud, le pays est limitrophe du Soudan, à l’ouest, de la Libye. La péninsule du Sinaï est bordée par le golfe d’Akaba et le golfe de Suez. Superficie
    1 001 450 km².La superficie de l’Égypte correspond à la moitié de celle de la (...)

  • Le temple d’HorusLire la suite de «Le temple d’Horus»

    Le temple d’Horus est un temple égyptien situé à Edfou (Behdet, Apollinopolis) sur la rive gauche du Nil entre Assouan et Louxor, à 105 km au sud de cette dernière.
    Voué au culte d’Horus, il est le plus grand temple de la dynastie des Ptolémées et le deuxième sanctuaire le plus important d’Égypte après Karnak. Construit entre -237 et -57, il est l’un des temples les mieux préservés d’Égypte.
    Histoire
    Le (...)

  • L’écriture Cunéiforme Lire la suite de «L’écriture Cunéiforme »

    L’écriture Cunéiforme (du latin cuneus, «  !clou ! »), mode d’écriture utilisant des traits en forme de clou, inscrits principalement sur des tablettes d’argile, mais aussi sur des pierres, des métaux, de la cire ou d’autres matériaux. Cette technique fut employée par d’anciens peuples du Moyen-Orient. Les textes les plus anciens en écriture cunéiforme datent d’environ cinq mille ans et ont précédé de (...)

  • HathorLire la suite de «Hathor»

    Déesse du Ciel et reine du paradis. Fille de Rê, dieu du Soleil et épouse du dieu du Ciel Horus, elle était la déesse de la Fertilité, la protectrice des femmes et du mariage.
    Également déesse de l’Amour et de la Beauté, elle fut souvent comparée à la déesse grecque Aphrodite. Les Égyptiens la représentaient en vache constellée d’étoiles ou en femme à tête de vache. Elle portait parfois le nom d’Athor ou (...)

  • La poésie lyrique et dramatiqueLire la suite de «La poésie lyrique et dramatique»

    Tournés vers une exaltation de la vie les Chants des harpistes gravés dans les tombes des notables du Nouvel Empire qui montrent des banquets funéraires remontent en fait au Moyen Empire. Le Chant d’Antef l’exprime joliment :
    Aucun ne revient de là-bas, qui nous dise quel [est leur sort, Qui nous conte ce dont ils ont besoin [...] Que ton coeur donc s’apaise [...] Suis ton désir et ta félicité, (...)

  • Pépi IILire la suite de «Pépi II»

    pharaon de la VIe dynastie
    ( 2270- 2180)
    Le règne du pharaon Néferkare Pépi II marque la transition entre l’Ancien Empire et la première période intermédiaire. La première partie du règne de Pépi II se déroule dans une relative tranquillité. Le roi accomplit une expédition dans le Sinaï, et mène également une expédition dans le pays de Pount, que l’on identifie de façon incertaine à la Somalie actuelle. (...)

  • L’obélisqueLire la suite de «L’obélisque»

    Tirant son nom d’un mot grec signifiant « broche », l’obélisque est une survivance du culte préhistorique des pierres dressées (bétyles). Au cours de l’Ancien Empire égyptien, sous la Ve dynastie ( 2510- 2460), les temples solaires d’Abousir présentaient des dispositifs construits en blocs ajustés, se dressant, en pointe, sur un socle élevé, dans une cour à ciel ouvert ; le soleil se levait sur la pointe (...)

  • Le Moyen Empire (2000-1800)Lire la suite de «Le Moyen Empire (2000-1800)»

    , par DAUMAS François

    Réformes et expéditions militaires
    Le successeur du dernier Mentouhotep, Amménémès Ier, fonde une dynastie nouvelle, la XIIe, une des plus brillantes de l’Égypte. De nouveau le roi règne sur le Double-Pays tout entier. Il court sus aux Libyens, occupe la Nubie septentrionale, construit peut-être même une forteresse à Semna, et continue l’occupation des oasis de l’Ouest, inaugurée sous la XIe dynastie. (...)

  • AspeltaLire la suite de «Aspelta»

    Aspelta est roi de Napata entre -593 et -568. Il est le second fils de Senkamanisken et le frère d’Anlamani. Son règne est le plus connu de ceux des rois de Napata. Il a laissé lui-même de nombreuses traces mais ses ennemis, les égyptiens saïtes, ont aussi légué des informations sur ce souverain.
    En accord avec les inscriptions qu’il a laissé, Aspelta est « élu » roi par un clergé de 24 représentants (...)

  • SenkameniskenLire la suite de «Senkamenisken»

    Senkamenisken est un roi nubien qui régna de -640 à -620 à Napata
    Senkamenisken est un roi nubien qui régna de -640 à -620 à Napata. Il a deux fils de la reine Nasalsa : Anlamani et Aspelta.
    Chacun d’entre eux règne sur Napata après la mort de Senkamenisken. Nous connaissons la pyramide de Senkamenisken, sur le site de Nouri (Nu.3).
    Des statues du monarque sont enterrées au Gebel Barkal suite aux (...)

  • Nouri Lire la suite de «Nouri »

    Nouri est une des nécropoles des souverains koushites. Elle est située à une dizaine de kilomètres à l’est du Gebel Barkal sur l’autre rive du Nil.
    C’est Taharqa, le cinquième roi de Napata, qui a décidé d’y faire construire sa pyramide plutôt qu’à el-Kourrou pour des raisons religieuses, ayant découvert qu’à certaines dates l’emplacement et l’orientation de la pyramide y favorisaient des effets de soleil (...)

  • Atlanersa Lire la suite de «Atlanersa »

    , par Jean-Luc

    Atlanersa est un roi nubien (v. -653 / -640), successeur de Tanoutamon, le dernier souverain koushite (XXVe dynastie) de l’Égypte. Il ne règne que sur la région de Koush au sud d’Assouan. Généalogie
    Atlanersa est le fils de Taharqa ou de Tanoutamon. Sa mère est la reine dont le nom complet s’est perdu mais qui finit par ...salka. Atlanersa se marie avec ses deux sœurs : Yeturow et Khaliset. Il existe (...)

  • NapataLire la suite de «Napata»

    Sous le Nouvel Empire, la domination égyptienne est à son apogée : le pays de Koush (la Nubie et la partie nord de l’actuel Soudan) est annexé. Thoutmosis III ( 1490 env.-env. 1436) recule la frontière loin vers le sud, jusqu’aux abords de Napata (près de la ville moderne de Karima), sur la rive gauche du fleuve. Point d’arrêt militaire, c’était aussi le comptoir commercial le plus en amont sur le Nil (...)

  • La langue égyptienneLire la suite de «La langue égyptienne»

    L’égyptien ancien est une langue chamito-sémitique autrefois parlée dans l’Égypte antique et écrite au moyen des hiéroglyphes. Aujourd’hui éteinte, elle a cependant donné naissance à la langue copte, écrite au moyen de l’alphabet copte, langue liturgique qui a cessé d’être utilisée comme langue vivante et remplacée par l’arabe.
    Vers 3000 avant notre ère, au moment où s’organise l’irrigation totale de la (...)

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Sites favoris Tous les sites

11 sites référencés au total

Brèves Toutes les brèves

Statistiques

Dernière mise à jour

  • vendredi 23 août 2019

Publication

  • 1813 Articles
  • Aucun album photo
  • 332 Brèves
  • 11 Sites Web
  • 137 Auteurs

Visites

  • 450 aujourd'hui
  • 224 hier
  • 853211 depuis le début
  • 4 visiteurs actuellement connectés