.


Articles les plus récents

  • Nemty

    , par Jean-Luc

    Nemty est « le passeur ». En échange de présents il fait traverser le Nil aux dieux.

  • Nounet

    Nounet est une déesse qui forme avec le dieu Noun, l’un des couples de l’Ogdoade d’Hermopolis.
    Dans la cosmogonie égyptienne ancienne, le Noun, (chaos abyssal, le fluide primordial) est le lieu où git le germe de tous les êtres vivants et de toutes choses. Le Noun n’est pas le néant mais le non-être, incréé, qui était présent avant le commencement du monde. Il est l’élément d’où sortit toute vie, le (...)

  • Sopdou

    , par Jean-Luc

    Sopdou est le dieu faucon de l’est (Pi-Sopdou) qui protège la route du désert contre les envahisseurs asiatiques.
    C’était à l’origine la chaleur étouffante du soleil d’été. Le nom Sopdou, signifiant avec Sopd, dérive de cette chaleur arrivant peu après le lever héliaque de Sirius, et étant vu ainsi comme venant avec Sopdet. Sopdet est la déification de Sirius (Sopd est la forme masculine de Sopdet). Sopdet (...)

  • Miyis

    , par Jean-Luc

    Apparu tardivement, Miyis est un dieu guerrier qui lutte aux côtés de Ré contre le serpent Apophis. Fils de Bastet, la déesse chatte, on le représente sous les traits d’un lion sauvage. Dieu de Leontopolis (l’actuelle Tel Moqdam), on élevait dans son temple un lion vivant, symbole du dieu, qui était enterré dans une nécropole toute proche.
    Miysis est un dieu de la guerre, successeur de Sekhmet lors du (...)

  • Methyer

    Methyer est le nom que donna Plutarque à la déesse dont le nom égyptien est Mehetouret.
    C’est une déesse maternelle à tête de vache portant la coiffe hathorique. Son nom pouvait signifier « la Grande Nageuse » et elle personnifiait l’océan primordial qui mit naissance à Rê. Elle est assimilée à Neith, Hathor mais aussi (...)

  • Meskhenet

    Meskhenet est la personnification des assises du monde. Elle est le fondement de tout édifice et le lit de briques de l’accouchement.
    Dans la mythologie égyptienne, Meskhenet (également appelée Meskhent ou Maskhonit) est la personnification des assises du monde. Elle est le fondement de tout édifice et le lit de briques de l’accouchement. Elle est assistée de Rénénoutet, déesse de l’allaitement des (...)

  • Mert-Seger

    Déesse protectrice des ouvriers de Deir el-Médineh, près de Thèbes.
    Mereretséger (Celle qui aime le silence) est une déesse de la mythologie égyptienne protectrice des ouvriers de Deir el-Médineh, près de Thèbes.
    Elle était représentée sous les traits d’un cobra royal femelle et définie comme « la fille de Maât, au cœur de la région sacrée ». Déesse du silence, elle ne révèle ses secrets qu’aux justes de (...)

  • Mentis

    Mentit est la déesse lionne associée à Onouris. Dans les rituels anciens, elle protégait le roi durant les cérémonies jubilaires (fête Sed).

  • Mehen

    Dieu serpent qui à la proue de la barque de Rê le protége lors de son passage nocturne dans l’univers inférieur.
    Dans la mythologie égyptienne, Mehen est un dieu serpent qui entoure la cabine de la barque de Rê et le protège lors de son passage nocturne dans l’univers inférieur (la Douât, l’Au-delà).
    Son nom signifie l’Encercleur, dérivé du verbe mehen, « entourer », « encercler ». On en trouve des (...)

  • Servir les dieux d’Égypte

    , par Jean-Luc

    Exposition / Fin octobre, le musée de Grenoble, en collaboration avec le musée du Louvre, inaugure une exposition extraordinaire consacrée à l’Égypte antique.
    Symboliquement organisée dans la ville associée au nom de Champollion, elle invite à découvrir les jours glorieux de l’éminente ville de Thèbes (Louxor de nos jours) il y a 3000 ans. Avec sa prépondérance politique, économique et culturelle durant (...)

  • Mandulis

    Dieu d’origine nubienne. On peut voir sa petite chapelle sur l’île de la déesse Isis, à Philae.
    Le dieu est représenté en lion et eut un culte considérable à l’époque ptolémaïque. Dieu qui possède plusieurs formes, il apparait sous la forme d’un oiseau à tête anthropomorphe, ou encore un lion, ou bien un jeune enfant placé sur un lotus : il incarne la jeunesse solaire. Son temple principal est situé à (...)

  • Technique de la multiplication en Égypte antique

    , par Ellisllk

    La technique de multiplication en Égypte antique reposait sur la décomposition d’un des nombres (généralement le plus grand) en une somme de puissances de deux et la création d’une table de puissance pour le second nombre.
    Cette technique est notamment connue grâce au papyrus Rhind, papyrus hiératique écris au XVIIe siècle avant notre ère ( 1650 av. J.-C.) où le sage Ahmès expose les connaissances (...)

  • Numération égyptienne

    , par Guillaume Blanchard

    Les Égyptiens utilisaient un système de numération décimal. Chaque décimale possèdait un signe répété le nombre de fois nécessaire. C’est donc un système additionnel. ValeurSigne hiéroglyphiqueAppellationTranscription 1 bâton wˁ 10 fer à cheval mḏ 100 papyrus ou escargot šnt 1000 lotus ḫȝ 10 000 doigt ḏbȝ 100 000 têtard ḥfn 1 000 (...)

  • Le jardinage dans la civilisation Égyptienne

    Les pharaons sont probablement les premiers à ordonner la réalisation de jardins. Ils ramènent aussi des plantes exotiques de leurs campagnes, qu’ils cultivent ensuite dans les jardins de leurs temples et palais. Cela devient même une rage. Des expéditions entières sont organisées pour amener des espèces d’origine lointaine. Ils créent d’énormes promenades ornées de plantes, herbes et arbres fruitiers (...)

  • Athribis

    Athribis est le nom grec d’une cité antique égyptienne du delta, dans le Xe nome de Basse-Égypte, « Le grand taureau noir ». Son nom égyptien est Het-ta-hérieb ou Het-ta-héri-ib ou encore Hout-héry-ib.
    Ce site, connu par les archéologues sous le nom arabe de Tell-Athrib, se trouve près de la localité de Benha. Il est connu de nos jours sous le nom de Kom Sidi Youssef.
    Histoire de la ville
    Bien qu’il (...)

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

septembre 2018 | novembre 2018

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Sites favoris Tous les sites

11 sites référencés au total

Brèves Toutes les brèves

  • 802 tombeaux découverts

    Longtemps restées enterrées sous des mètres de sable, ces 802 sépultures antiques, vieilles d’environ 4 000 ans, ont été découvertes à proximité du village de Licht, en Égypte. Située en bordure du Sahara, la gigantesque nécropole et ses trésors historiques avaient été peu à peu engloutis par le désert. 802 tombeaux égyptiens datant de quatre millénaires
    Il s’agit d’une découverte majeure pour les (...)

  • un site archéologique datant de 5 000 ans avant J.-C. découvert

    À quelques mètres sous terre, un site néolithique a pu faire l’objet de fouilles. Ce dernier remonterait à 5 000 ans av. J.-C., il serait l’un des plus vieux villages au monde ; sur place, des réservoirs contenant des restes animaux et végétaux ainsi que des objets artisanaux attestent d’une culture déjà avancée, comme le rapportait le ministère égyptien des Antiquités.
    Ces fouilles laissent penser (...)

  • Le plus vieux fromage du monde a été découvert dans un tombeau égyptien

    Les résidus d’un fromage vieux de 3.200 ans ont été découverts dans une tombe égyptienne. Dans sa composition, les chercheurs ont retrouvé les traces d’une bactérie causant la brucellose, une grave maladie très présente durant l’Antiquité.
    C’est en 2010 que tout a commencé lorsque des fouilles importantes ont été menées dans le tombeau de Ptahmes, maire de Memphis – alors capitale de l’Égypte antique. (...)

  • Un nouveau sphinx découvert à Louxor

    C’est lors d’un chantier pour une route reliant Louxor à Karnak que des ouvriers ont découvert un sphinx vieux de 4 000 ans qui se trouvait là, enfouit sous des dizaines de mètres de sables depuis plusieurs milliers d’années. Le chantier a dû être suspendu, laissant place aux archéologues qui ont libéré la bête. Très peu de visuels sont actuellement disponibles. En effet, le ministère des antiquités (...)

  • Découverte d’un sarcophage noir

    Des archéologues égyptiens viennent de mettre au jour un sarcophage enfoui sous terre depuis plus de 2.000 ans. Découvert par hasard, le cercueil antique étonne par ses dimensions hors du commun, mais aussi par son exceptionnel état de conservation, qui promet des révélations inédites.
    Un mètre quatre-vingt-cinq de haut, deux mètres soixante-cinq de long et un mètre soixante-cinq de large… Telles sont (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

  • samedi 29 septembre 2018

Publication

  • 1798 Articles
  • Aucun album photo
  • 324 Brèves
  • 11 Sites Web
  • 136 Auteurs

Visites

  • 106 aujourd'hui
  • 107 hier
  • 773702 depuis le début
  • 3 visiteurs actuellement connectés