.


Articles les plus récents

  • Ptolémée VI PhilométorLire la suite de «Ptolémée VI Philométor»

    (-186, -145) roi d’Égypte (-181, -145)
    Fils de Ptolémée V Épiphane et de Cléopâtre Ire. Commencé sous la régence de sa mère, morte prématurément en -176, le règne de Philométor annonce le début de la décadence du royaume lagide : affaiblissement du pouvoir royal, intrigues de cour, révoltes indigènes, intervention de puissances étrangères. Peu après la mort de Cléopâtre Ire, le frère de celle-ci, Antiochos (...)

  • Ptolémée Ier SôterLire la suite de «Ptolémée Ier Sôter»

    Le successeur d’Alexandre le Grand
    Né au alentour de 365 Av J.C., mort environ en 282 Av J.C.), général d’Alexandre le Grand, satrape ( 323- 305) puis Pharaon d’Égypte d’Égypte ( 305- 282), Ptolémée Ier Sôter, fils de Lagos, est le fondateur de la dynastie macédonienne des Ptolémées, ou Lagides, qui gouverne l’Égypte jusqu’à la conquête romaine (août 30). L’un des sept somatophylaques ("gardes de corps") (...)

  • Sérabit el-KhademLire la suite de «Sérabit el-Khadem»

    , par Jean-Luc

    Le temple de Sérabit el-Khadem, dédié à l’Hathor locale, la dame de la turquoise, et Sopdou, seigneur de la lumière zodiacale, domine un plateau rocheux qui fait face au Ouâdi el-Arich. C’est un des plus important site pharaonique du Sinaï. Il se trouvait au centre d’une riche région minière exploité depuis la deuxième dynastie pour son cuivre, ses hématites et surtout ses turquoises, extraite (...)

  • AssouanLire la suite de «Assouan»

    , par Jean-Luc

    Assouan ou Syène en grec était appelé Soun par les Egyptiens. Soun était le faubourg commercial d’Eléphantine, le lieu ou arrivait tous les produits de la Nubie, débarqué à hauteur de l’île de Philae pour contourner par voie terrestre la première cataracte, protégé par des murailles renforcées à l’époque romaine par la présence de garnisons.
    Si le nom du site apparaît souvent dans les papyrus et sur les murs (...)

  • SaïsLire la suite de «Saïs»

    , par Jean-Luc

    En ancien égyptien Sa et de nos jours Sa el-Hagar, ce haut lieu du delta était consacré à Neith, la déesse primordiale, représenté sous les traits d’une perche du Nil nommé Lattès. Cette cité fut la capitale des XXIV et XXVI em dynasties sous lesquelles l’Egypte connue une période de renouveau. Elle s’éleva aussi par deux fois contre la dynastie Koushite (XXVem dynastie). La ville se situait dans (...)

  • TanisLire la suite de «Tanis»

    , par Jean-Luc

    Situé sur l’ancienne branche Tanitique du Nil au lieu-dit actuel Sân el-Hagar. Appelé Djânet par les anciens égyptiens, la cité remonte au moins à la XIIem dynastie. Elle a été longtemps confondue avec Pi-Ramsès que l’on a situé depuis dans la région de Qantir-Tell el-Dab’a sur la branche pélusiaque du Nil. Tanis devint la capitale du Double-Pays sous la XXIem dynastie. Les pharaons de l’époque renoncèrent (...)

  • Le grand hymne à AtonLire la suite de «Le grand hymne à Aton»

    Adoration de Rê-Horakty qui se réjouit dans la contrée de la lumière en son nom de chou qui est Aton, vivant éternellement ; le grand Aton vivant qui est en fête de régénération, le maître de tout ce que le disque entoure, maître du ciel, maître de la terre, maître de la demeure d’Aton dans Akhétaton ; adoration du roi de Haute et de Basse Egypte qui vit de Maât le maître des Deux Terres Neferkheperourê, (...)

  • PhilaeLire la suite de «Philae»

    Petite île de 460 mètres de longueur sur 150 mètres de largeur, Philae est surnommée la perle de l’Égypte. C’est une des bosses de l’énorme barre de roches granitiques qui, sur plusieurs kilomètres, constitue la première cataracte du Nil, au sud immédiat d’Assouan. En ce lieu consacré à la déesse Isis, Nectanébo Ier fit construire un élégant pavillon vers 370, à la pointe méridionale de l’île. Le monument (...)

  • NasserLire la suite de «Nasser»

    NASSER (G.) Au jour de sa mort, le 28 septembre 1970, une émotion intense et presque unanime dans le monde rend hommage à Gamal Abdel-Nasser, homme d’État, grand patriote, homme d’honneur, deuxième - après Mohammed Ali - parmi les créateurs de l’Égypte moderne, formateur de l’unité arabe, dirigeant éminent du mouvement afro-asiatique et de la lutte anti-impérialiste dans le monde, haute figure de la (...)

  • NéfertariLire la suite de «Néfertari»

    , par JACQ Christian

    Le grand amour de Ramsès II
    À travers les inscriptions officielles, il est difficile, voire impossible, de discerner les sentiments qu’un Pharaon éprouva pour sa grande épouse. Même dans le cas d’Akhénaton et de Néfertiti, qui semblent nous offrir des scènes d’intimité familiale, la part de la symbolique demeure considérable. En ce qui concerne Ramsès II et Néfertari, ni familiarité, ni confidence (...)

  • ApisLire la suite de «Apis»

    , par Jean-Luc

    Taureau divin dont le culte se poursuivit jusqu’à la basse époque
    Le culte du dieu égyptien Apis est attesté à une date très ancienne dans la ville de Memphis. Il était représenté sous la forme d’un taureau qui devait être blanc avec des taches noires répondant à des dessins très déterminés. Hérodote a laissé sur Apis ce témoignage : « Quand il fut devenu maître de toute l’Égypte, Psammétique éleva à (...)

  • PtahLire la suite de «Ptah»

    Dans la mythologie égyptienne, Ptah (Celui qui crée) est le démiurge de Memphis, dieu des artisans et des architectes. Dans la triade de Memphis, il est l’époux de Neith et deviendra tardivement celui de Sekhmet, il est le père de Néfertoum. Origine et symbolique
    Ptah est le patron de la construction, de la métallurgie et de la sculpture. Il est également le patron des chantiers navals et des (...)

  • DahchourLire la suite de «Dahchour»

    , par Jean-Luc

    Nécrople Memphite ou s’èleve la pyramide d’Ounas
    le site de Dachour comporte 7 pyramides ( 2 de la IVe dynastie et 5 des XIIe et XIIIe dynasties ).La plus connue est la pyramide rhomboïdale ( un terme qui désigne le changement d’inclinaison de l’édifice à mi-hauteur ) à coté de laquelle se trouve la Pyramide rouge du pharaon Snéfrou ( les deux édifices datant de la Ive dynastie ).
    Les deux premières (...)

  • Le pays de PountLire la suite de «Le pays de Pount»

    , par Jean-Luc

    le mythique pays de Pount s’étendait vraisemblabement de part et d’autre du Bab-el-Mandeb actuel, concernant le Yémen, l’Ethiopie, Djibouti, le nord de la Somalie riche en résines essentielles pour le culte telles que l’encens et l’oliban.
    Hisotire
    La plus ancienne expédition vers Pount dont nous ayons trace remonte au Pharaon Sahouré de la Ve dynastie, aux alentour du XXVe siècle avant notre ère. (...)

  • BèsLire la suite de «Bès»

    , par Jean-Luc

    Dieu familier représenté sous les traits d’un nain difforme à la langue pendante, souvent vêtu d’une peau de lion posée sur ses épaules, il fut assimilé à Hercule par les romains.
    Bès est souvent figuré en train de danser, coiffé de grandes plumes. Il porte très souvent des couteaux, des amulettes ou des instruments de musique. C’est le bon génie du foyer, censé repousser la menace des serpents et des (...)

AgendaTous les événements

mai 2020 :

Rien pour ce mois

avril 2020 | juin 2020

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Sites favoris Tous les sites

11 sites référencés au total

Brèves Toutes les brèves

Statistiques

Dernière mise à jour

  • mardi 5 mai 2020

Publication

  • 1811 Articles
  • Aucun album photo
  • 334 Brèves
  • 11 Sites Web
  • 137 Auteurs

Visites

  • 25 aujourd'hui
  • 149 hier
  • 950620 depuis le début
  • 5 visiteurs actuellement connectés