Ramsès VIII

Ramsès VIII fut le septième pharaon de la XXe dynastie du Nouvel Empire d’Égypte antique. Il a peut être été le fils de Ramsès III. Il régna, apparemment, moins d’une année et mourut en -1129. Il succéda à Ramsès VII et eut pour héritier Ramsès IX.

Sa tombe est la seule, de tous les pharaons de la XXe dynastie, à ne pas avoir été retrouvée dans la vallée des rois. Cependant, certains pensent que la tombe du prince Mentouherkhepshef, le fils de Ramsès IX, avait été creusée à l’origine pour Ramsès VIII.

Le prince Séthiherkhépeshef II, futur Ramsès VIII représenté dans le défilé des fils de Ramsès III à Médinet Habou

Son origine exacte reste encore sujette à discussion entre les spécialistes. Pour certains égyptologues, dont Nicolas Grimal, il est le fils de Ramsès III et de la reine Tiyi. Pour d’autres, il est le petit-fils de celui-ci, par un de ses deux fils, soit le prince Penteouaret (le nom de la mère est inconnu), soit, comme le propose Christian Leblanc, le prince Sethherkhepshef (le nom de la mère est aussi inconnu) et il aurait porté le même nom que son père. Cette hypothèse de Leblanc vient de la représentation des défilés de princes à Médinet Habou, Sethherkhepshef y est représenté en quatrième place.

Il succède à Ramsès VII et a pour héritier Ramsès IX qui n’est pas son fils.

Ramsès VIII est le prince Séthiherkhépeshef, second du nom sous le règne de Ramsès III.

En montant sur le trône d’Horus il change alors de nom et prend une titulature officielle prenant comme nom de couronnement celui de son père auquel il ajoutera la divinité Seth, témoin de son premier nom.

Règne

Il n’était pas appelé à régner mais à la mort de Ramsès VII il était alors le seul descendant officiel de la dynastie. Il est le dernier des enfants de Ramsès III à monter sur le trône d’Horus.

Probablement très âgé à son avènement, il ne règne alors que brièvement. Il fait modifier sa représentation sur la liste des princes dans le temple des millions d’années de Ramsès III à Médinet Habou, y ajoutant un uræus et ses cartouches2. Peu de témoignages de son règne existent, corroborant l’impression d’un règne éphémère.

Une stèle trouvée en Abydos dédiée par Hori, scribe du roi, représente le souverain en adoration devant les divinités de la région ainsi que devant le dieu de Mendès, cité d’origine du dignitaire. Il prie les dieux d’accorder au roi de nombreuses fête Sed3. Cette stèle est conservée au musée égyptien de Berlin. Une inscription dans la tombe du dignitaire Kynebou (TT113) mentionne l’an un le premier, mois de Peret, le deuxième jour, date du règne du roi la plus élevée connue à ce jour.

Après ce règne éphémère qui dura apparemment un peu plus d’une année, Ramsès VIII meurt sans laisser d’héritier mâle.

La couronne revient alors à son neveu, le fils de Montouherkhépeshef, qui sera alors couronné sous le nom de Ramsès IX.

Sa tombe est la seule, de tous les pharaons de la XXe dynastie, à ne pas avoir été retrouvée dans la vallée des rois.

Certains égyptologues pensent que la tombe KV19, attribuée au prince Montouherkhépeshef fils de Ramsès IX, avait été creusée à l’origine pour Ramsès VIII. D’autres cherchent toujours sa tombe dans la vallée des rois. cette tombe si elle est découverte serait la soixante-quatrième tombe de la nécropole royale de Thèbes.

Bibliographie

- Heinrich Karl Brugsch, Histoire d’Égypte dès les premiers temps de son existence jusqu’à nos jours, vol. 10, Leipzig, Librairie J. C. Hinrichs,‎ 1859 ;
- Jacques Pirenne, Histoire de la civilisation de l’Égypte ancienne, vol. 2, Neuchâtel, Éd. de la Baconnière,‎ 1962 ;
- Nicolas Grimal, Histoire de l’Égypte ancienne [détail des éditions], « Les Ramessides » ;
- Pierre Grandet, Ramsès III Histoire d’un règne, Paris, Pygmalion,‎ 1993

Source : Wikipedia.org

Navigation

AgendaTous les événements

avril 2019 :

mars 2019 | mai 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves

  • Plus de 3 000 ans après, la vérité sur la mort de Ramsès III

    par Pierre Barthélémy
    C’est un mystère vieux de plus de trois millénaires qui vient d’être résolu. Un mystère sous forme de véritable tragédie antique, une histoire de complot royal au pays des pharaons, qui se déroule en 1155 av. J.-C. Souverain depuis plus de trois décennies,Ramsès III vit la fin de son règne. Son successeur désigné, aussi nommé Ramsès, est un fils qu’il a eu avec sa première épouse. (...)

  • Toutankhamon cherche toujours sa mère

    La nouvelle, annoncée par le patron des Antiquités égyptiennes Zahi Hawass, a fait le tour du monde : les analyses génétiques menées sur des momies égyptiennes vieilles de 3 000 ans, dont celle du célèbre pharaon Toutankhamon, prouveraient que la mère de ce dernier est une parfaite inconnue, retrouvée dans une tombe de la Vallée des Rois et surnommée « Younger Lady  ». Et non la reine Néfertiti, à la (...)

  • Le pharaon Toutankhamon est le fruit d’un inceste, révèle l’ADN

    Les prélèvements ADN pratiqués sur la momie du pharaon, découverte en 1922 dans la Vallée des Rois, ont dévoilé le fait que ses parents étaient frère et soeur.
    Les alliances incestueuses étaient fréquentes au sein de la famille royale, a indiqué l’égyptologue de renom Zahi Haouass. "Un roi pouvait épouser sa soeur et sa fille, parce que c’est un Dieu, comme Iris et Osiris. C’était une coutume qui (...)

  • La généalogie de Toutankhamon bientôt révélée !

    Le célèbre pharaon, ou plutôt sa momie, va bientôt révéler tous ses mystères, notamment généalogiques ! Le 17 février prochain, nous apprend une dépêche de l’AFP, l’Égypte va annoncer la filiation de Toutankhamon, l’un des grands mystères de l’égyptologie. Extrait de son sarcophage en or massif en 1922, le roi est considéré comme le 12e pharaon de la XVIIIe dynastie d’Égypte ayant approximativement régné de (...)

  • Des prélèvements d’ADN pour déterminer la filiation de Toutankhamon

    Des chercheurs égyptiens vont tenter de déterminer la filiation du pharaon Toutankhamon, qui reste un mystère pour les égyptologues, à l’aide de prélèvements d’ADN, a déclaré lundi le chef du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass. Le jeune pharaon, dont la momie avait été découverte dans un sarcophage en or massif orné de turquoises en 1922 par l’archéologue anglais Howard Carter, a régné de (...)