Géographie de l’Égypte antique

, par  Jean-Luc

La géographie de l’Égypte antique, tant d’un point de vue climatique que géopolitique, est assez proche de celle de l’Égypte contemporaine.



Climat

Les bords du Nil

L’Égypte est un pays au climat semi-désertique dont seule la bande fertile de part et d’autre du Nil, le delta et quelques oasis éparses, sont propres à l’implantation humaine. Le reste est recouvert par le désert Libyque à l’ouest, le désert Arabique à l’est et le Sinaï au nord-est.

L’Égypte a subi depuis très longtemps un phénomène de désertification qui voit le désert gagner du terrain sur les terres arables. On pense ainsi qu’à l’époque de la construction des grandes pyramides, le plateau de Gizeh était recouvert d’une savane (il est aujourd’hui complètement désertique). Aux époques de prospérité de l’Égypte, l’action de l’Homme, notamment grâce à l’irrigation, a dû freiner le phénomène, voire reprendre du terrain sur le désert. Récemment, certaines zones désertiques dans l’antiquité ont été rendues propres à l’implantation humaine par la création d’oasis artificielles.

La crue annuelle du Nil était l’événement majeur de l’année pour les Égyptiens de l’antiquité (d’ailleurs le jour de l’an commence avec les premiers signes de montée des eaux). Aujourd’hui canalisées par le Haut barrage d’Assouan, les eaux du Nil recouvraient autrefois une grande partie de ses berges, apportant par là même un précieux limon noir qui rendait ses terres fertiles. Cette crue apportait la prospérité aux Égyptiens, mais ses débordements pouvaient être aussi meurtriers que les famines causées par une trop faible montée des eaux. La quasi-disparition de cette inondation annuelle du Nil a également eu une grande répercussions sur l’écosystème de la vallée du Nil.

Frontières

Les frontières « traditionnelles » de l’Égypte antique sont assez semblables aux frontières de l’Égypte moderne. Ainsi, dans l’Ancien Empire, le pays est délimité au nord par la mer Méditerranée, au sud par la première cataracte du Nil, à l’ouest par le désert libyque et à l’est par la mer Rouge et le désert du Sinaï. Ce sont principalement les frontières sud avec la Nubie et nord-ouest qui ont fluctué au cours des siècles. L’Égypte a, à certaines époques, étendu son influence jusqu’en Haute-Nubie alors qu’en Asie Mineure, son influence atteindra l’Amourrou (en Syrie) au nord et les bords de l’Euphrate à l’est. La domination égyptienne en syro-palestine sera toujours de courte durée et dépassera rarement la Palestine. Durant les périodes intermédiaires, le pays se morcelle et les pharaons règnent parfois sur de petits royaumes comme les souverains de la XIIIe dynastie.

Organisation

Nomes de Basse-Égypte
Nomes de Haute-Égypte

Le territoire égyptien était découpé en régions administratives, les nomes, qui étaient gouvernés, au nom de pharaon, par des nomarques. Simples divisions administratives en temps normal, les nomes gagnaient en autonomie quand le pouvoir central faiblissait. Durant les périodes intermédiaires, ils pouvaient se transformer en principautés indépendantes. La taille et le nombre des nomes a varié durant l’Antiquité égyptienne mais les principaux pôles sont restés relativement stable.

Les régions

  • Basse-Égypte
  • Moyenne-Égypte
  • Haute-Égypte
  • Nubie

Navigation

AgendaTous les événements

juin 2019 :

mai 2019 | juillet 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves

  • Lequel est Toutankhamon ?

    A quoi ressemblait le pharaon Toutankhamon ? Si les masques et les statues exposés dans les musées vous laissent sur votre faim, voici trois reconstitutions du visage du jeune homme, réalisées à partir de 1.700 photos haute résolution du scanner de la momie. Trois équipes ont travaillé indépendamment. L’équipe égyptienne a travaillé directement à partir du scanner et a recréé en 3D sur ordinateur le (...)

  • Reconstitution en silicone du visage de Toutankhamon

    Le visage de Toutankhamon a été reconstitué en silicone par des spécialistes égyptiens, français et américains, a annoncé le Conseil supérieur des antiquités égyptiennes.
    Les spécialistes, qui ont reconstitué le visage, sont d’accord sur la forme du visage et les traits du pharaon, mais divergent sur la forme des oreilles et du nez, a indiqué Zahi Hawass, président du Conseil, dans un communiqué mardi. (...)

  • Toutankhamon n’a pas été assassiné, selon les résultats d’un scanner

    Les résultats d’un scanner effectué sur la momie du pharaon Toutankhamon montrent que l’enfant-roi n’est pas mort assassiné, mais les chercheurs n’ont pas réussi à déterminer les causes de son décès, a affirmé mardi le responsable de l’archéologie égyptienne Zahi Hawass.
    "Les scientifiques n’ont trouvé aucune preuve que Toutankhamon a été assassiné, ni qu’il a été frappé à la tête, ni qu’il a été tué", a (...)

  • Une scanographie pratiquée sur la momie de Toutankhamon

    Pour la première fois depuis 82 ans, la momie de Toutankhamon a été extraite de son tombeau, cette fois pour subir une scanographie. L’équipe d’égyptologues à l’origine de cette opération très délicate tente de percer le mystère de la mort du pharaon, disparu à l’âge de 17 ans voilà plus de trois millénaires.
    Les 1.700 images prises mardi au cours de cette radiographie par scanner, qui n’a duré qu’une (...)

  • Pharaons

    Grande exposition patrimoniale
    présentée du 15 octobre 2004 au 10 avril 2005
    Pharaon, maître de la terre et de l’univers, Dieu parmi les Dieux et homme protégé des Dieux, roi aux pouvoirs sans limites sur les terres de la callée du Nil, du Soudan à la Basse Égypte. Rares ont été dans l’histoire les souverains qui ont autant fasciné.
    L’exposition de l’Institut du monde arabe interroge : qui étaient ces (...)