Le vizir Hémiounou

, par  Jean-Luc

Hémiounou fut un vizir de Khéops (IVe dynastie).

Fils de Néfermaât, il était donc un membre de la famille royale et fut surtout l’architecte de la Grande Pyramide de Gizeh.

Il se fit construire un vaste mastaba (G 4000) non loin de la pyramide de son souverain dans le cimetière ouest de la nécropole de Gizeh. Ce mastaba a été dégagé et fouillé par l’égyptologue allemand Junker au début du XXe siècle dans le cadre de l’expédition austro-allemande de Gizeh dont il assura la direction.

Le mastaba a conservé sur ses premières assises son revêtement en calcaire fin de Tourah ainsi que certains éléments architectoniques tels que des redans imitant la façade d’un palais, des niches qui pouvaient abriter des stèles fausses-portes, un bassin à libation destiné au rite quotidien qui y était rendu ainsi que des vestiges de reliefs classiques pour ce type de fondation funéraire.

En outre, le mastaba livra une statue du vizir presque intacte, représenté assis, au profil d’aigle et avec un certain embonpoint signe caractéristique de la réussite sociale pour les anciens égyptiens. C’est un des rares exemplaires de la statuaire civile de cette époque qui soit parvenu jusqu’à nous.

Statue du vizir Hémiounou découverte à Gizeh - Roemer und Pelizaeus Museum, Hildesheim ©2006 Einsamer Schütze

Navigation

AgendaTous les événements

février 2020 :

Rien pour ce mois

janvier 2020 | mars 2020

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Publications Derniers articles publiés

Brèves Toutes les brèves