Encore une trouvaille à Kon el Hettan

Une paire de colosses d’Aménophis III a été découverte dans la zone de son temple funéraire à Kon el Hettan.
Ils vont être transportés pour être restaurés. Ils se seraient écroulés durant un tremblement de terre en 27 Avant JC.
Ils étaient situés à 200m des colosses de Memnon, et faisaient 14 m de haut.
Ils ont été découverts en 1933, puis recouverts par le sable.
Ils sont en grès et vont être préservés de l’humidité, remontés et consolidés, puis remis à leur position originale.
Ils représentent le roi sur son trone portant le némès.

Le temple funéraire de la 18ème dynastie pharaon Amenhotep III à Louxor sur la rive ouest était ce lundi le siège d’une intense activité, les travailleurs ainsi que les archéologues égyptiens et étrangers ont rempli une paire de statues colossaplus sèche à 60 m du temple de la restauration.
Hörig Sourouzian, chef de la Colosses de Memnon et d’Amenhotep III Temple Conservation Project (CMATCP), a déclaré à Ahram Online que les deux statues se trouvait autrefois à la porte nord du temple, à 200 mètres derrière les colosses de Memnon. Toutefois, les statues se sont effondrées et se sont cassées en plusieurs morceaux en 27 avant JC au cours d’un tremblement de terre destructeur. Ceux-ci ont été découverts in situ en 1933, mais recouvert à nouveau par le sable. En 2010, la mission CMATCP les a redcouvert dans le passage menant à la troisième pylône du temple.

"Les deux colosses sont les seuls de cette taille qui ont été préservés », a déclaré Sourouzian. « Leurs hauteurs sont estimés à environ 14 mètres de haut et représente sans doute le pharaon Amenhotep III assis sur son trône, portant la barbe royale, la coiffe Nemes et un kilt plissé shendjyt."

« Afin de restaurer et de conserver les deux statues sculptées dans la pierre de sable, ils ont été transporté dans une zone plus sèche à près de 60 mètres du temple funéraire », a déclaré Mohamed Abdel Maqsoud adjoint du chef de la section Antiquités égyptiennes au ministère de la État des Antiquités (MSA).

"Le projet de conservation vise à ramener les deux statues à leur état d’origine par le biais du remontage de toutes leurs pièces et fragments retouvés ainsi que leur consolidation. Les scènes et les textes hiéroglyphiques gravés sur les bases de statues seront également nettoyés et restaurés », a-t-il expliqué.

Ministre d’État aux Antiquités, Mohamed Ibrahim décrit les statues comme l’une des images les plus magnifiquement sculptés de pharaon Amenhotep III connus, et l’a appelé « un chef-d’œuvre d’un portrait royal."

Les statues montrent les traits du visage du pharaon Amenhotep III, avec les yeux en amande prolongé avec des bandes cosmétiques, un petit nez et une grande bouche avec des lèvres larges en évidence par une arête vive.

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2018 :

octobre 2018 | décembre 2018

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Publications Derniers articles publiés

Brèves Toutes les brèves

  • un site archéologique datant de 5 000 ans avant J.-C. découvert

    À quelques mètres sous terre, un site néolithique a pu faire l’objet de fouilles. Ce dernier remonterait à 5 000 ans av. J.-C., il serait l’un des plus vieux villages au monde ; sur place, des réservoirs contenant des restes animaux et végétaux ainsi que des objets artisanaux attestent d’une culture déjà avancée, comme le rapportait le ministère égyptien des Antiquités.
    Ces fouilles laissent penser (...)

  • Un nouveau sphinx découvert à Louxor

    C’est lors d’un chantier pour une route reliant Louxor à Karnak que des ouvriers ont découvert un sphinx vieux de 4 000 ans qui se trouvait là, enfouit sous des dizaines de mètres de sables depuis plusieurs milliers d’années. Le chantier a dû être suspendu, laissant place aux archéologues qui ont libéré la bête. Très peu de visuels sont actuellement disponibles. En effet, le ministère des antiquités (...)

  • Découverte d’un sarcophage noir

    Des archéologues égyptiens viennent de mettre au jour un sarcophage enfoui sous terre depuis plus de 2.000 ans. Découvert par hasard, le cercueil antique étonne par ses dimensions hors du commun, mais aussi par son exceptionnel état de conservation, qui promet des révélations inédites.
    Un mètre quatre-vingt-cinq de haut, deux mètres soixante-cinq de long et un mètre soixante-cinq de large… Telles sont (...)

  • une chambre funéraire découverte sur le site de Gizeh

    Les archéologues ont fait une découverte près de Gizeh, en Égypte : un puits funéraire d’une trentaine de mètres de profondeur, vieux de 2 500 ans.
    Le puits abritait un atelier de momification. Les chercheurs y ont en effet découvert plus d’une trentaine de momies parfaitement conservées, issues de différentes classes sociales de l’Égypte (...)

  • Une statue d’Osiris découverte à Saqqarah

    Lors de travaux de restauration, des archéologues ont découvert une statue du dieu égyptien Osiris coulée en bronze, rapporte le site d’information Luxor Times.
    Une statue du dieu du panthéon égyptien Osiris a été découverte dans la pyramide à degrés de Djéser, située à Saqqarah, annonce le portail d’information Luxor Times.
    Selon Mostafa Waziry, secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités (...)