Thèbes

, par  GOLVIN Jean-Claude, MARTINEZ Philippe

L’histoire de Thèbes (Ouaset à l’époque pharaonique, l’actuelle ville de Louqsor) commence vers 21OO avant J.C. Le nom du prince fondateur de la XIème dynastie Montouhotep comporte celui de Montou, dieu faucon de la thébaïde, représenté aussi sous l’aspect du taureau Boukhis. C’était une divinité guerrière. Thèbes devint capitale du sud de l’Egypte sous la XIIème dynastie (l’antique Memphis étant alors capitale du nord). A cette période le dieu Amon prit définitivement une importance de premier plan en Egypte. Après l’invasion des Hyksos, vers 16OO avant J.C. les princes thébains rétablirent la royauté légitime et fondèrent la XVIIIème dynastie avec pour capitale Thèbes.

La ville garda une importance religieuse considérable par la suite que traduit le bien développement monumental de Karnak. La ville aux maisons de brique crue, jardins et rues tortueuses se situait entièrement sur la rive orientale du Nil, entre et autour des grands temples de Karnak et de Louqsor. L’autre rive dominée par la masse pyramidale de la cime thébaine était celle des nécropoles (Vallée des rois, Vallée des reines, nécropole des nobles). Elle était occupée par les "temples de millions d’années" des souverains qui régnèrent de la XVIIIème à la XXIème dynastie, par le village des artisans (Deir-el-Medineh) et les ateliers de momifications. Sur le territoire (nome) de Thèbes quatre temples importants ont été dédiés au dieu Montou : Karnak-nord sur la rive est, Medamoud au nord, Tod au sud et Armant sur la rive ouest. Le taureau Boukhis était enterré dans les couloirs souterrains du Bukhéum d’Armant.

Navigation

AgendaTous les événements

juillet 2019 :

juin 2019 | août 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves

  • Egypte : l’allée des Sphinx, à Louxor, ouverte aux touristes en mars

    L’allée des Sphinx, qui reliait jadis les temples de Louxor et Karnak, sera ouverte aux touristes le mois prochain, a annoncé mercredi le patron des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass.
    "Les travaux sont en cours pour la ramener à ce qu’elle était du temps des pharaons et l’ouvrir aux touristes", a déclaré M. Hawass.
    La cérémonie officielle est prévue pour le 3 mars et le président Hosni Moubarak y (...)

  • La tombe de Toutankhamon se voit offrir une cure de jouvence

    Un partenariat a été conclu entre les autorités égyptiennes et une fondation américaine pour des travaux visant à préserver le tombeau de Toutankhamon, l’un des sites les plus visités d’Égypte. L’objectif est de conserver la sépulture à long terme.
    La tombe de l’un des plus célèbres pharaons, Toutankhamon, va être rénovée avec l’aide d’une fondation américaine, a annoncé mardi le départment des antiquités (...)

  • Avec Imhotep, Sakkarah aussi a son musée.

    Inauguré en avril dernier par Bernadette Chirac et Suzanne Moubarak, le musée Imhotep est un complément appréciable pour la visite de ce site archéologique majeur en Egypte.
    Tons beige clair et blanc. Le style néo-pharaonique est de rigueur, mais le musée Imhotep se fond bien dans les dernières dunes de Sakkarah. Ce petit musée placé en contrebas de la pyramide propose un parking flambant neuf, une (...)