La Tombe KV57

, par  Jean-Luc

La tombe KV57 est situé dans la vallée des rois, dans la nécropole thébaine sur la rive ouest du Nil face à Louxor en Égypte.

Horemheb accueilli par les dieux et accomplissant des offrandes

La tombe KV 57 est le tombeau d’Horemheb.

De par sa position dans la vallée, le tombeau est rempli de débris dus aux inondations successives.

La tombe contient des bas-reliefs et des passages du livre des Portes.

Histoire

Le sarcophage en granit rose

Le tombeau fut découvert le 22 février 1908 par Edward Russell Ayrton. Dès sa découverte, Ayrton commença immédiatement les premières excavations. Harry Burton en 1923 en fera des photographies pour le Metropolitan Museum of Art, ainsi que Erik Hornung en 1971. Ce tombeau, qui est attribué au Pharaon Horemheb (1323-1295, XVIIIe dynastie) de part sa position dans la vallée, est rempli de débris du fait des inondations successives. Il est composé d’un escalier d’entrée, suivi de trois couloirs en pente qui mènent à une chambre, puis celle-ci débouche sur une autre chambre avec des colonnes.

Dans cette dernière, une descenderie latérale ouvre sur un couloir en pente et un escalier, qui donnent accès l’antichambre, puis à la chambre funéraire, elle aussi à colonnes, où une crypte contient le sarcophage de granit rose du Pharaon. La chambre funéraire possède quatre chambres latérales, dont deux ont également aussi des chambres latérales. La tombe s’étend sur une longueur totale d’un peu moins de 128 m.

Elle représente une transition dans l’architecture des tombeaux avec un plan coudé, caractéristique de la XVIIIe dynastie, qui mènera aux tombeaux royaux construits sur un plan droit des XIXe dynastie et XXe dynastie. La décoration se compose de représentations de déités, d’Horemheb avec des déités et des scènes du Livre des Portes (Chambre funéraire). La décoration dans la chambre funéraire et les autres parties du tombeau a été laissée dans diverses étapes de travail, permettant aux égyptologues d’étudier les processus impliqués pour la préparation des soubassements.

Le sarcophage contenait un crâne et plusieurs os, mais aucune description n’en a été faite. Ils ont vraisemblablement appartenu au Pharaon, mais il n’y a aucune donnée pour permettre d’affirmer cette théorie, car la momie du souverain n’a pas encore été retrouvée. Le couvercle plat, enlevé dans l’antiquité, a été retrouvé parterre, brisé mais il a pu être reconstitué. Le coffre à vases canopes d’albâtre a été écrasé et dispersé dans l’antiquité, les morceaux ont été récupérés et ont fait aussi l’objet d’une reconstitution.

Bibliographie

évocation de la 5ème division du Livre des Portes

- Carl Nicholas Reeves & Richard H. Wilkinson, The Complete Valley of the Kings, Thames and Hudson, London, 1996
- Alberto Siliotti, Guide to the Valley of the Kings and to the Theban Necropolises and Temples, A.A. Gaddis, Cairo, 1996

Source : Wikipedia.org, antikforever.com

Navigation

AgendaTous les événements

août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves