Méketrê

Méketrê est chancelier pendant le règne de Mentouhotep II (XIe dynastie). Sa tombe est découverte en 1919 près du complexe funéraire de ce dernier à Deir el-Bahari.

Le chancelier Méketrê surveille le comptage de son bétail

Cette tombe, TT280, une des plus célèbres tombes privées connues, contient une extraordinaire collection de modèles en bois. Équivalent aux peintures des autres tombes, ces modèles restituent en miniature les biens d’un noble au Moyen Empire : sa maison avec ses différents ateliers, ses cuisines, ses étables et ses troupeaux, ses serviteurs, ses domaines, son jardin ainsi que ses navires et ses bateaux de pêche.

Ces miniatures sont placées dans la tombe pour servir le défunt dans l’au-delà. À la suite de cette découverte, la collection est répartie entre le musée du Caire et le Metropolitan Museum of Art de New York (à droite au rez-de-chaussée ; section 4) où on peut voir dans les vitrines :

  • une porteuse d’offrandes,
  • une collection de bateau,
  • la brasserie, la boulangerie, l’abattoir, l’étable, le grenier ainsi que son jardin,
  • une procession de porteurs.
Le chancelier Méketrê surveille le comptage de son bétail

Ces figurines (musée du Caire) dressent le tableau du quotidien dans le domaine d’un noble ; trônant sous un dais, Méketrê surveille le dénombrement et l’inspection de son bétail par des scribes qui notent le comptage.

Source : Wikipedia.org

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves