Les deux serpents du rêve de Tanoutamon et la conquête de l’Égypte

Éloge du roi.

Dieu parfait depuis le jour de sa venue au monde, c’est Atoum pour le peuple, le seigneur de la double corne, le gouverneur des vivants, le monarque qui s’empare de chaque pays, dont le bras est fort au jour du combat, victorieux le jour où il frappe l’ennemi, seigneur de vaillance comme Montou, dont la puissance est grande comme celle du lion, juste de coeur comme le seigneur de Heseret (= Thot), qui traverse la Très Verte à la poursuite de qui l’a attaqué, qui repousse les frontières de qui l’a atteint. Il s’est emparé de ce pays sans même combattre, sans que personne demeure debout à son approche, le roi de Haute et Basse Egypte Bakarê, le fils de Tanoutamon, aimé d’Amon de Napata.

Le Rêve.

En la première année de son couronnement royal, Sa Majesté eut un songe, durant la nuit : deux serpents se tenaient l’un à sa droite, l’autre à sa gauche. Sa Majesté s’éveilla alors et, ne les trouvant point, dit : « Pourquoi ceci m’est-il arrivé ? » Ils lui répondirent, disant : « Le pays du Sud t’appartiendra, et tu t’empareras du pays du Nord, les Deux Maîtresses brilleront sur ton front, l’Egypte te sera donnée dans sa longueur et dans sa largeur, et personne ne partagera avec toi. » Sa Majesté fut couronnée sur le trône d’Horus, cette même année. Il quitta, en effet, la résidence où il demeurait, comme Horus était parti de Khemmis ; il partit de..., cependant que des millions venaient vers lui et que des centaines de mille le suivaient. Alors Sa Majesté dit : « Certes, ce Rêve est véridique, il est utile à qui le place dans son coeur, nuisible pour qui l’ignore. »

Sa Majesté se rendit à Napata, personne ne se tenant debout à son approche. Il arriva au temple d’Amon de Napata, au coeur de la Montagne Pure. Son coeur fut heureux, après qu’il eut contemplé son père Amon-, maître des trônes du Double Pays, au coeur de la Montagne Pure ; on lui apporta des bouquets pour ce dieu. Puis Sa Majesté fit apparaître Amon de Napata et accomplit pour lui d’importantes offrandes : 39 bovins, 40 cruches de bière, 100 pots.

L’accomplissement du Rêve. - Le voyage en Égypte et la prise de Memphis.

Sa Majesté navigua vers le nord en direction de la Basse Egypte pour aller contempler son père, dont le nom est plus caché que celui des autres dieux. Il s’approcha d’Éléphantine et navigua vers la ville ; il parvint au temple de Khnoum-, seigneur de la cataracte, il fit apparaître ce dieu, et l’on accomplit pour lui des offrandes ; il donna du pain et de la bière aux dieux de la double caverne et il satisfit le Noun en sa grotte.

Puis Sa Majesté poursuivit sa navigation en direction du nord, vers la ville de Thèbes, qui appartient à Amon ; il alla en bateau jusqu’au lieu principal de la ville (= Karnak), et il pénétra dans le temple d ’ Amon-, seigneur du trône du Double Pays. Vinrent alors à lui le Serviteur du Grand ainsi que les desservants du temple d’Amon-, seigneur du trône du Double Pays ; ils lui apportaient des bouquets pour celui dont le nom est caché. Le coeur de Sa Majesté se réjouit après qu’il eut vu ce temple ; le roi fit apparaître Amon-, seigneur du trône du Double Pays et l’on fit une grande fête dans le pays entier.

Sa Majesté poursuivit ensuite sa navigation au nord, en direction de la Basse Egypte, cependant que l’Ouest et l’Est poussaient des cris de joie et dansaient, disant : « Bienvenue, en paix, que ton ka soit en paix, afin de rendre la vie au Double Pays, afin de relever les temples qui tombent en ruine, afin de maintenir leurs statues dans leurs naos, afin de donner des offrandes aux dieux et aux déesses et des aliments aux défunts glorifiés, pour rétablir à sa place le prêtre-ouâb, et pour accomplir toute chose relevant du patrimoine divin. » Ceux qui, auparavant, avaient le coeur à combattre se transforment maintenant en acclamants.

Sa Majesté atteignit Memphis ; les « enfants de la rébellion » sortirent pour s’opposer à lui. Mais Sa Majesté fit un grand massacre parmi eux, sans qu’on puisse même compter le nombre des morts. Sa Majesté put alors s’emparer de la ville ; il pénètre dans le temple de Ptah « qui-est-au-sud-de-son-mur », fait des offrandes à Ptah-Sokaris et satisfait Sekhmet selon son désir.

Remerciements à Amon de Napata.

Le coeur de Sa Majesté fut si joyeux qu’il projeta de faire un monument pour son père Amon de Napata. Il émit un ordre à ce sujet qui fut transmis en Nubie, afin que l’on construisît à nouveau pour le dieu un pavillon, tel que l’on n’en trouve pas qui ait été érigé au temps des ancêtres. Sa Majesté le fit bâtir en pierre et recouvrir d’or, sa porte était en bois de cèdre ; on l’encense avec de la myrrhe du pays de Pount ; ses deux vantaux étaient en électrum, les gonds en bronze. Le roi construit aussi pour le dieu un autre pavillon, vers l’arrière (du temple), pour travailler le lait de ses troupeaux, nombreux par dizaines de milliers, par milliers, centaines et dizaines - et l’on ne connaît pas le nombre des jeunes veaux et de leurs mères.

La reconquête du Delta et l’accomplissement du Rêve.

Après cela, Sa Majesté navigua vers le nord pour combattre les princes du Delta. Ceux-ci rentrèrent dans leurs forteresses comme (des animaux) dans leurs trous. Sa Majesté passa de nombreux jours devant eux, mais pas un seul homme ne sortit pour combattre avec lui. Alors, il redescendit le Nil jusqu’à Memphis, et prit du repos dans son palais, délibérant avec son coeur, cherchant à faire en sorte que son armée pût atteindre les remparts qui protégeaient les rebelles. A ce moment, ses soldats lui annoncèrent que l’on venait pour lui faire un rapport, disant : « O souverain, notre seigneur, ces princes maintenant s’avancent vers le lieu où se tient Sa Majesté. » Celle-ci dit : « Viennent-ils pour combattre ? Ou viennent-ils pour se soumettre ? (Dans ce cas), ils seront en vie, à Partir de ce moment. » Ils dirent en présence de Sa Majesté : « O souverain notre maître, ils viennent pour se soumettre. » Sa Majesté dit : « Mon seigneur, ce dieu auguste, Amon, maître du trône du Double Pays, au coeur de la Montagne Pure, dieu grand et efficient, dont le nom est connu, qui veille sur celui qui ne cesse de l’aimer, donnant la force à qui lui est fidèle - celui qui écoute ses conseils ne divaguera pas, celui qui le suit ne s’égarera pas - voyez, (ce dieu auguste), il m’a parlé durant la nuit et j’assiste à (l’accomplissement de ses paroles) pendant le jour. » Sa Majesté dit encore : « Où sont-ils, (ces princes), en ce moment ? » Et ils dirent à Sa Majesté : « Ils sont ici, ils se tiennent à la pOrte. » Il sortit alors de son palais... semblable à lorsqu’il étincelle dans l ?horizon ; il les trouva prosternés, embrassant le sol en sa présence. Sa Majesté dit : « Il est véridique le discours qu’il (Amon) m’a tenu... car ce dieu illustre assigne le destin. Aussi vrai que je vis, que m’aime et qu’Amon en son temple me loue, voyez, ce dieu auguste, Amon de Napata au coeur de la Montagne Pure, m’a dit, tandis qu’il se tenait auprès de moi : Je serai ton guide sur chaque chemin, tu n’énonceras pas de regrets... [Quelques lignes très mutilées]. » Alors, ils lui répondirent, disant : « O souverain notre seigneur, vois ce dieu auguste, il... pour toi le commencement et il a dénoncé pour toi la fin, bien heureusement ; vois, le dieu n’est pas revenu sur sa parole. » Puis le noble prince de Per-Sopdou, Pakerer, se leva pour parler et dit : « Tu peux massacrer qui tu veux, ou faire vivre qui tu veux,... » Et ils lui répondirent tous ensemble, disant : « Donne-nous la vie, seigneur de la vie, il n’y a pas de vie pour qui t’ignore ; nous te servirons comme... à ta suite, conformément à ce que tu as dit à ce sujet lors de la première Fois, le jour où tu fus roi. »

Alors le coeur de Sa Majesté se réjouit, après qu’il eut entendu ces paroles ; il leur donna du pain, de la bière, et toutes sortes de bonnes choses. Après que plusieurs jours se furent écoulés après ces événements..., ils dirent : « O souverain, notre seigneur, pourquoi sommes-nous ici ? » Sa Majesté parla, disant : « Pourquoi ? » Ils dirent à Sa Majesté : « Nous voudrions retourner vers nos villes, nous ferions travailler nos serviteurs et nous porterions ensuite nos tributs à la Résidence. » Le roi les laissa aller vers leurs villes, vivants. Puis, les gens du Sud naviguèrent vers le Nord, les gens du Nord vers le Sud, jusqu’à la place où se tenait Sa Majesté, chargés de tous les bons produits de la Haute Égypte et de toutes les nourritures de la Basse Egypte, pour contenter le coeur de Sa Majesté. Que demeure le roi de Haute et Basse Égypte, Bakarê, le fils de , Tanoutamon, Vie-Santé-Force, qui se lève sur le trône d’Horus, éternellement.

Navigation

AgendaTous les événements

décembre 2019 :

Rien pour ce mois

novembre 2019 | janvier 2020

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...