Min Le dieu ithyphallique

, par  Jean-Luc

Si Hathor est le principe féminin de la sexualité, son alter ego masculin est sans conteste Min. Le plus souvent représenté le corps enserré dans des bandelettes qui ne laissent échapper que ses deux bras et son phallus proéminent. Ce dieu noir, originaire de Coptos et de Panopolis s’est imposé dans le panthéon égyptien comme le Dieu de la fertilité, symbolisé par son sexe en érection permanente. Souvent associé à Amon ou Horus, il est le géniteur suprême, celui qui assure la force génitrice de tous les êtres vivants, hommes, animaux ou plantes.

Amon-Min ithyphallique, Chapelle blanche de Karnak

Représenté coiffé de la calotte plate à haute plumes, attribut habituel d’Amon, son phallus dressé l’a fait assimilé à Pan par les Grecs. Incarné par un taureau, il avait pour mère et épouse Khentet-Iabet, Celle qui préside à l’Orient.

Phallus en érection de Min

Min est un dieu ithyphallique du neuvième nome de Haute-Égypte qui portait le nom de Minou (le foudre de Min).

Divinité de la fertilité et de la reproduction. Il est « le taureau de sa mère », la déesse ciel qu’il féconde chaque soir pour donner naissance au soleil. D’autre traditions font de lui le protecteur des pistes du désert arabique ou le géniteur qui fertillise la terre pour permettre la moisson.

Représenté sous les traits d’un homme momiforme debout le phallus en érection, coiffé de deux hautes plumes et tenant un fléau dans sa main droite levée.

Il finit par être absorbé par Amon pour devenir Amon-Min puis par Horus devenant Min-Horus capable de faire taire Seth.

Dieu de tutélaire de la ville de Coptos, on trouve également des centres de son culte dans les villes de Akhmin et de Qift.

Min est sans doute une des divinités les plus anciennes de l’Égypte. Figuré à l’époque prédynastique sous l’aspect d’un fétiche, il est représenté dès la 1re dynastie sous forme humaine, le bras droit tenant le flagellum levé dans son dos, la peau couleur noire rappelant la couleur du limon, le phallus en érection, symbole de fertilité et procréation, une laitue romaine au pouvoir aphrodisiaque souvent à ses côtés. Sa tête est coiffée d’un ruban enserrant deux hautes plumes. Son corps est gainé dans un linceul, ce qui lui donne la forme d’une momie.

Au Nouvel Empire, lors des couronnements ou des jubilés le pharaon cherchait auprès de Min à récupérer ses pouvoirs de force et de fertilité. Lors des grandes fêtes de Min au moment des moissons, il coupait la première gerbe qu’il offrait au dieu.

Par syncrétisme, il fut identifié à Amon sous Amon-Min, permettant à Amon de récupérer les pouvoirs de fertilité.

Les représentations du dieu Min sont nombreuses en Égypte et couvrent toute l’histoire pharaonique, faisant de lui l’un des dieux principaux du panthéon égyptien.

Ses lieux de culte sont Coptos, car on attribuait à Min le pouvoir de protéger les routes caravanières qui traversaient le désert oriental en direction de la mer Rouge, et Akhmim, en Haute Égypte.

Navigation

AgendaTous les événements

juin 2020 :

Rien pour ce mois

mai 2020 | juillet 2020

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves