Amenhotep fils de Hapou

« Je suis un Chef des Grands, de l’esprit d’invention dans les hiéroglyphes au conseil des lettrés, un homme qui exécute les plans du pharaon et dont l’esprit est élevé par lui.

« Le Roi Amenhotep III Fils de -Horakhty, m’a félicité lorsque j’ai été nommé sous surveillant des scribes royaux. J’ai été initié au Livre de Dieu ; j’ai contemplé les splendeurs de Thot et j’ai été familiarisé avec ses secrets. J’ai résolu toutes ses difficultés et on m’a demandé mon avis à toutes les occasions. Mon Maître, le Roi Amenhotep III, m’a accordé une deuxième faveur. Il a réuni des gens autour de moi et les a placés sous mon commandement lorsque j’étais le chef des scribes royaux pour les recrues. J’ai choisi l’approvisionnement pour mon Maître, ma plume aligna des chiffres par millions ; j’ai fait engager une nouvelle équipe à la place des précédents, de telle sorte que la nouvelle génération devint le bâton de vieillesse. J’ai taxé les maisons et les champs annexes, j’ai réparti les équipes de travail et leurs maisons, et j’ai comblé les absences dans les rangs des esclaves avec les meilleurs captifs de guerre que Sa Majesté avait vaincus sur le champ de bataille. J’ai fait le compte de toutes leurs troupes et j’ai recruté de nouveaux soldats que j’ai envoyés sur la route des caravanes pour détourner les brigands du désert qui ne cessaient d’attaquer les voyageurs. J’ai fait la même chose sur les berges des embouchures des fleuves qui étaient gardées par toutes mes troupes à l’exception des chars royaux ; c’est bien moi qui leur ai montré le chemin, et ils s’appuyèrent sur ma décision. J’étais commandant en chef de l’armée dans la lutte contre la Nubie et l’Asie. [...] C’est moi qui calculai le transport du butin de guerre obtenu par les victoires de Sa Majesté ; j’en avais reçu la mission. J’ai fait ce que le Roi m’avait dit ; j’ai pris en considération tous les ordres qu’on m’avait donnés et je les ai trouvés excellents pour l’avenir.

Amenhotep, fils de Hapou

« Pour la troisième fois, mon Maître, le Roi Amenhotep III m’accorda une faveur : il est le Soleil, qu’il vive dans l’éternité, sa fête n’a pas de fin. Mon Maître me nomma chef de toutes les constructions, et j’ai fixé le nom du Roi pour l’éternité, sans avoir imité ce qui avait été fait auparavant. Je lui ai apporté une montagne de grès car il est l’héritier d’Atoum. J’ai agi selon les inspirations de mon coeur et j’ai exposé son image dans son grand temple, en toute espèce de pierre rocheuse, éternelle comme le ciel ; personne ne fera encore ce que j’ai fait depuis le temps où le Roi des Deux Pays d’Égypte l’a ordonné. J’ai dirigé les travaux concernant sa statue, colossale dans sa largeur, plus haute qu’une colonne, si bien que sa beauté portait atteinte à l’impression du pylône. Sa longueur était de quarante coudées dans l’auguste montagne de grès, des deux côtés de -Atoum. Je construisis un bateau et fis remonter le Nil à la statue ; elle fut installée dans ce grand temple de Karnak, éternel comme le ciel. Mes témoins sont parmi vous, ils viennent après vous : l’armée tout entière des travailleurs était placée sous mon commandement unique. Tous travaillèrent dans la joie, et leurs cours étaient heureux en louant et en exaltant le Dieu Bon ; ils parvinrent à Thèbes en poussant des cris d’allégresse. Les monuments ont trouvé leur place maintenant pour l’éternité . . . »

Navigation

AgendaTous les événements

décembre 2019 :

Rien pour ce mois

novembre 2019 | janvier 2020

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...