La malédiction de Toutânkhamon par Jeannie Lavallée

Malédiction ou simples coïncidences ? Quelques éléments...

La malédiction de Toutânkhamon a débuté lorsque la tombe de ce jeune roi égyptien a été profanée en 1922. La légende dit que la mort frappera de ses ailes agiles celui qui osera troubler le repos du roi. Plusieurs personnes sont décédées après avoir visité le tombeau de Toutânkhamon. Est-ce une malédiction ou de simples coïncidences ?

Une malédiction est une série d’événements semblables qui touchent un groupe de personnes. Pour créer une malédiction, la personne a besoin de faire appel à une source surnaturelle. Il est très dangereux de s’aventurer dans ce genre de magie noire. La personne qui crée la malédiction doit décrire l’acte à éviter et le sort qui est réservé aux personnes qui ne respectent pas cet acte interdit. Par la suite, quand une personne s’aventure en ignorant la malédiction, le sort décrit va inévitablement lui arriver.

C’est le 5 novembre 1922 que Howard Carter fit la découverte de ses rêves. La tombe du roi égyptien a été retrouvée dans la Vallée des rois en Égypte. C’est une des plus grandes découvertes archéologiques de tous les temps. Il paraît que la tombe royale des pharaons reposait dans ce site depuis 3300 ans. Mais, il fallait faire attention à la malédiction qui entourait cet important tombeau du Nouvel Empire. Quand Carter est finalement entré dans la tombe de Toutânkhamon, il trouva également toutes les richesses du roi qui étaient enfouies avec lui dans son tombeau. Il y avait de l’or et des pierres précieuses.

La première mortalité à être reconnue comme étant un effet de la malédiction fut le canari jaune de Carter. Quelques jours avant l’ouverture du tombeau, un cobra est entré entre les barreaux de la cage du canari pour finalement l’avaler. Tout le monde sait que le cobra est un animal sacré des pharaons d’Égypte puisqu’on retrouve le symbole du cobra sur le front du roi. C’est alors que certaines personnes ont mis en garde les archéologues de cesser les travaux pour éviter la malédiction. Mais, ce mauvais présage a été ignoré. Parmi les autres décès, il y a eu Lord Carnavon, le collectionneur et financeur de l’expédition, qui est mort d’un empoisonnement de sang à la suite d’une piqûre de moustique, moins de cinq mois après l’ouverture du tombeau. Une chose est toutefois inexplicable : au moment même où Carnavon est décédé, une mystérieuse panne d’électricité plonge son hôtel dans l’obscurité pendant trois minutes tandis que son chien s’est mis à hurler dans son château, puis est mort subitement sans aucune raison. Il y a eu également Georges Bénédites, égyptologue, et Arthur Mace, homologue américain, qui sont décédés après avoir visité le tombeau. Le frère et l’infirmière de Carnavon sont décédés à la suite d’une visite au site. Le médecin qui a subi les tests radiographiques de la momie est décédé. Le conservateur des antiquités égyptiennes est décédé en sortant de la tombe. Ensuite, ce fut au tour du conservateur adjoint du Metropolitan Museum de New York. Au total, près de 30 personnes sont décédées mystérieusement de la malédiction du Toutânkhamon. En 1982, un policier américain qui s’occupait de la sécurité a été victime de la malédiction. Il était responsable de monter la garde du mystérieux masque d’or de Toutânkhamon ; celui-ci est mort d’une congestion cérébrale peu de temps après.

Toutefois, maintes personnes ont échappé à la malédiction de Toutânkhamon. Il y a entre autres Howard Carter qui vécut 17 ans après sa découverte. Celui-ci aurait passé plus de trois ans dans le tombeau pour effectuer des recherches et il n’a jamais été affecté d’aucune façon par la malédiction. Il y a eu également Lady Evelyn, la fille de Carnavon, qui a survécu. Elle était une des premières personnes à entrer dans le tombeau et à découvrir toutes les richesses du roi. L’assistant-archéologue de Carter a également survécu à la malédiction. Il était même la personne responsable d’avoir enlevé les bandelettes de la momie. Mais, il n’a pourtant jamais été affecté de la malédiction et il est mort à 80 ans.

Toutânkhamon est né en 1347 av. J.-C. et il est décédé en 1338 à l’âge de 20 ans. Ce jeune roi n’a pas régné longtemps en Égypte. Personne ne sait s’il est mort de maladie ou s’il a été assassiné. Mais après une analyse radiographique, on a remarqué qu’il avait une fracture dans le bas du crâne. De plus, Toutânkhamon s’est marié à l’âge de neuf ans avec une femme du nom de Ankhsenamon.

Les découvertes de Carter ont permis d’en connaître plus sur la courte vie et le règne du pharaon Toutânkhamon. Les trésors et les objets retrouvés ont été analysés pour les recherches d’Égypte. Toutefois, personne n’a la conviction que les décès qui se sont produits à la suite de l’ouverture du tombeau sont le résultat d’une malédiction, parce qu’elles pourraient bien être des coïncidences. Les chercheurs ne trouvent aucune autre explication à ce qui aurait pu causer tous ces décès en série. Cela dit, ces histoires ont permis d’inspirer les auteurs de livres et les producteurs de films de momies qui ont été si populaires de nos jours.

www.acadie.net

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2018 :

octobre 2018 | décembre 2018

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Publications Derniers articles publiés

Brèves Toutes les brèves

  • un site archéologique datant de 5 000 ans avant J.-C. découvert

    À quelques mètres sous terre, un site néolithique a pu faire l’objet de fouilles. Ce dernier remonterait à 5 000 ans av. J.-C., il serait l’un des plus vieux villages au monde ; sur place, des réservoirs contenant des restes animaux et végétaux ainsi que des objets artisanaux attestent d’une culture déjà avancée, comme le rapportait le ministère égyptien des Antiquités.
    Ces fouilles laissent penser (...)

  • Un nouveau sphinx découvert à Louxor

    C’est lors d’un chantier pour une route reliant Louxor à Karnak que des ouvriers ont découvert un sphinx vieux de 4 000 ans qui se trouvait là, enfouit sous des dizaines de mètres de sables depuis plusieurs milliers d’années. Le chantier a dû être suspendu, laissant place aux archéologues qui ont libéré la bête. Très peu de visuels sont actuellement disponibles. En effet, le ministère des antiquités (...)

  • Découverte d’un sarcophage noir

    Des archéologues égyptiens viennent de mettre au jour un sarcophage enfoui sous terre depuis plus de 2.000 ans. Découvert par hasard, le cercueil antique étonne par ses dimensions hors du commun, mais aussi par son exceptionnel état de conservation, qui promet des révélations inédites.
    Un mètre quatre-vingt-cinq de haut, deux mètres soixante-cinq de long et un mètre soixante-cinq de large… Telles sont (...)

  • une chambre funéraire découverte sur le site de Gizeh

    Les archéologues ont fait une découverte près de Gizeh, en Égypte : un puits funéraire d’une trentaine de mètres de profondeur, vieux de 2 500 ans.
    Le puits abritait un atelier de momification. Les chercheurs y ont en effet découvert plus d’une trentaine de momies parfaitement conservées, issues de différentes classes sociales de l’Égypte (...)

  • Une statue d’Osiris découverte à Saqqarah

    Lors de travaux de restauration, des archéologues ont découvert une statue du dieu égyptien Osiris coulée en bronze, rapporte le site d’information Luxor Times.
    Une statue du dieu du panthéon égyptien Osiris a été découverte dans la pyramide à degrés de Djéser, située à Saqqarah, annonce le portail d’information Luxor Times.
    Selon Mostafa Waziry, secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités (...)