Bouto

, par  GOLVIN Jean-Claude, MARTINEZ Philippe

Bouto est le nom d’une ville d’Égypte antique appartenant au sixième nome de Basse-Égypte, Le taureau montagnard.

Bouto, qui correspond à l’actuel site de Tell el-Fara’în, se subdivisait dans le passé en deux bourgs jumeaux : et Dep qui se faisait face, séparées par un des bras du delta du Nil. Ces deux villes jumelles étaient la demeure des Ames de , sortes d’ancêtres divins qui avec les Âmes de Nekhen (Hiérakonpolis) accompagnaient le roi et les dieux dans leur processions.

De sorte que la force divine locale, un cobra femelle, Ouadjyt, était vénérée comme Dame de et de Dep. Bouto, qui dérive de l’égyptien Per-Ouadjyt, est un des lieux saints du Delta les plus vénérables, en raison d’une attache profonde avec la royauté du Nord. En effet, la déesse Ouadjet présidait à la destinée de la royauté en tant que protectrice de la couronne rouge, tandis que Nekhbet, le vautour femelle blanc, assurait le même rôle pour la couronne blanche à El kab. Les génies de , reconnaissables à des têtes de faucon, à leur position accroupie et à une main plaquée sur la poitrine, représentent les premiers souverains mythiques de Basse-Egypte, tandis que les génies de Nekhen, à tête de chiens, évoquaient les souverains de Haute-Egypte.

Le sanctuaire principal dédié à Ouadjet est en ruine et présente aujourd’hui quelques vestiges, statues et éléments d’architecture la plupart datant du Nouvel empire. Dans la mythologie osirienne, c’est Ouadjet qui protégea le jeune enfant d’Isis et d’Osiris, Horus, contre la colère de Seth. La ville était un étape symbolique importante dans les rites funéraires dont une représentation était déposée dans la tombe de Pharaon. La forme de son sanctuaire primitif symbolisa rapidement le temple type de Basse-Égypte et nous est resté tout comme celui de Haute-Égypte à Hierakonpolis.

Navigation

AgendaTous les événements

juin 2019 :

mai 2019 | juillet 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Publications Derniers articles publiés

Brèves Toutes les brèves

  • Egypte : l’allée des Sphinx, à Louxor, ouverte aux touristes en mars

    L’allée des Sphinx, qui reliait jadis les temples de Louxor et Karnak, sera ouverte aux touristes le mois prochain, a annoncé mercredi le patron des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass.
    "Les travaux sont en cours pour la ramener à ce qu’elle était du temps des pharaons et l’ouvrir aux touristes", a déclaré M. Hawass.
    La cérémonie officielle est prévue pour le 3 mars et le président Hosni Moubarak y (...)

  • La tombe de Toutankhamon se voit offrir une cure de jouvence

    Un partenariat a été conclu entre les autorités égyptiennes et une fondation américaine pour des travaux visant à préserver le tombeau de Toutankhamon, l’un des sites les plus visités d’Égypte. L’objectif est de conserver la sépulture à long terme.
    La tombe de l’un des plus célèbres pharaons, Toutankhamon, va être rénovée avec l’aide d’une fondation américaine, a annoncé mardi le départment des antiquités (...)

  • Avec Imhotep, Sakkarah aussi a son musée.

    Inauguré en avril dernier par Bernadette Chirac et Suzanne Moubarak, le musée Imhotep est un complément appréciable pour la visite de ce site archéologique majeur en Egypte.
    Tons beige clair et blanc. Le style néo-pharaonique est de rigueur, mais le musée Imhotep se fond bien dans les dernières dunes de Sakkarah. Ce petit musée placé en contrebas de la pyramide propose un parking flambant neuf, une (...)