Sethnakht Fondateur de la XXem dynastie

, par  Jean-Luc

La XIXem dynastie si brillante sous Seti Ier et Ramsès II s’achève dans l’anarchie et la
violence. Les successeurs du grand Ramsès n’ont pas la force de caractère suffisante pour s’imposer et on assiste même au la prise du pouvoir par un Syrien, Iarsou. Il faudrait toute la lucidité et la volonté d’un Egyptien de souche pour renverser cet usurpateur et donner naissance à une nouvelle dynastie.La fin de la dynastie des Ramasséide est marqué par l’affaiblissement du pouvoir central en proie à de multiples complot. La puissance de l’Egypte s’effrite. Les chefs de provinces sont pratiquement indépendants. Les frontières sont menacées à l’est par les Indo-Européens et à l’ouest par les Libyens.

A la mort de Ramsès-Siptah dont on ne connaît peu de chose, hormis la régence peu apprécié de sa mère Taousert, le chaos est tel qu’un Syrien nommé Iarsou se fait proclamer pharaon. Ce Iarsou, un simple notable, a le soutien du chancelier Bay. Celui-ci, ancien scribe royal de Séthi et probable amant de la reine Taousert se fait nommer chef du Trésor. Politicien sans scrupules il voit dans l’usurpation de Iarsou un moyen supplémentaire de s’enrichir.

Iarsou apparaît comme un tyran impie qui n’hésite pas à voler et saccager les temples comme le montre un commentaire de l’époque : "Il fit en sorte que le pays tout entier lui apportât des présents. Par la suite, il rassembla ses hommes et pilla tous les biens. Ils firent des dieux de simples homes et aucune offrande ne fut plus consacrée dans les sanctuaires."

Lassé des exactions du Syrien et poussé par le clergé d’Amon, le peuple égyptien gronde. Soutenu par ce même clergé, Sethnakht, un militaire de haut rang ou un ancien dignitaire de la cour, même la rébellion.

Extrait du papyrus Harris, hommage de Ramsès III à son père Sethnakht : "Il remit de l’ordre dans tout le pays qui était en révolution. Il tua tous les hommes perfides qui vivaient dans le pays bien-aimé. Il purifia le grand trône d’Egypte et devint le souverain du Double Pays, sur le trône d’Atoum. Il redressa les visages tournés vers la terre et chacun reconnut en lui son frère (...). Il restaura les temples des cités, les chargea à nouveau d’offrandes."

Les évènements qui amenèrent Sethnakht au pouvoir restent obscur. On peut juste tenter une
interprétation. Face à l’usurpateur Syrien et la cupidité de Bay, Sethnakht prend la parti du peuple et du clergé. S’ensuit une guerre civile qui aboutit à la mort de Bay et à la fuite de Iarsou. Sethnakht monte sur le trône avec la bénédiction du clergé d’Amon. Une stèle découverte à Eléphantine nous apprends que "Les ennemis qui étaient devant lui s’enfuirent plus vite que des petits oiseaux, pendant que l’aura du faucon les poursuivait. Ils abandonnèrent sur place l’or et l’argent de l’Egypte volés par les Asiatiques (...). L’an 2, le second mois de la saison sèche, le dixième jour, il ne restait plus de rebelles, en aucun pays." Il faudrait donc deux ans à Sethnakht pour mettre fin à l’usurpation. Pour que rien ne subsiste de cette période obscure, le nouveau pharaon fait marteler les effigies de ses prédécesseurs.

Les égyptologues s’accordent à penser que Sethnakht n’était plus de première jeunesse lors de son intronisation. La reine Tiyi-Meryaset ("Tiyi aimée d’Isis") lui donne un fils, Ramsès, qu’il désigne immédiatement comme son successeur pour éviter toute tentative d’usurpation. Lors de l’accession au pouvoir de son père le futur Ramsès III, n’est plus un enfant mais un jeune homme plein de vigueur.On ne sait pas grand chose du règne de Sethnakht à part qu’il dut faire face aux menaces conjuguées des Libyens qui, à l’ouest, se font pressants, et des Peuples de la mer qui deviennent de plus en plus menaçant. C’est son héritier qui en viendra finalement à bout. Le changement de dynastie semble avoir eu lieu dans une certaine continuité. Sethnakht rappelle Hori, fils de Kama, l’ancien vice-roi de Koush, nommé par Mineptah-Siptah. Il entreprend des travaux de rénovation des temples à Karnak, Médinet-Habou, Memphis et Serabit el-Khadem

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves