Harsiesis Horus fils d’Isis

Représentation du dieu Horus. Dieu-faucon, il est très adoré dans le delta où il est considéré comme vengeur de son père Osiris contre son oncle Seth, prince du désert.

Fils posthume d’Osiris, la figure d’Horsaïsé est indissociable de celle de sa mère Isis. Elle le met au monde dans les marais de Khemmis, lieu symbolique situé dans le delta, où elle le cache et le protège de tout danger. Mais son caractère emporté rend mal cette sollicitude : adolescent, il lui coupe la tête parce qu’elle a montré de la pitié pour Seth. Thot fournit une tête de remplacement à la déesse, mais c’est une tête de vache.

Il est habituellement représenté comme un enfant, le doigt à la bouche [1] ; c’est un aspect qui le confond avec Harpocrate dont il est cependant différencié par deux aspects :

  • nouveau-né, sur les genoux de sa mère qui le nourrit, cachés dans un fourré de papyrus ;
  • jeune homme, d’allure proche de celle d’Harendotès, très combatif, dont les démêlés avec son oncle Seth sont l’objet d’un mythe aux multiples péripéties.

Ce théonyme est porté par plusieurs princes de la XXIIe dynastie, dont deux grands prêtres d’Amon, Harsiesi Ier et Harsiesi II. On le retrouve également porté par un grand prêtre d’Atoum, grand-père maternel du pharaon Nékao II.

Source : Wikipédia

[1Dans les textes des pyramides

Navigation

AgendaTous les événements

août 2019 :

juillet 2019 | septembre 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves