Iouf

Iouf est une forme du soleil, plus précisément d’Atoum, lorsqu’il parcourt les régions souterraines, le ciel nocturne. Il est figuré au Nouvel Empire dans les scènes funéraires des tombes de la vallée des Rois et aussi dans celles de la vallée des Reines, où Iouf, assimilé à la défunte (tombe de Nefertari ou de Bentanta) est assisté d’Isis et de Nephtys. Au nadir du périple solaire, se déroule une fusion théologiquement très importante, la fusion de l’énergie d’Osiris, latente, qui se réveille et celle d’Atoum-, en transformation, qui se recharge. Ces énergies - ou plutôt bas - sont totalement opposées et entrent en contact. Cette fusion fait d’Atoum- un dieu funéraire et fait absorber par Osiris des fonctions solaires. Cette opération permettra au soleil de se recharger, d’acherver sa transmutation et de renaître à l’horizon oriental. Ces echanges et transformations correspondent à l’espoir des trepassés qui voudraient repasser le seuil existentiel dans le sens mort-vie et renaître. On trouve dans la tombe de Séthy 1er la formule : « Osiris se repose en et se repose en Osiris ». On dit aussi qu’Osiris est « hier » et est « demain ».

Iouf désigne aussi un groupe de singes protecteurs du défunt qui figurent dans les tombeaux de la vallée des reines. Le fait qu’ils soient armés indique leur rôle de défenseur du mort et avec Hememèt ces singes veillent sur la transformation du défunt. Ils sont probablement en relation avec les transformation d’Atoum et avec l’Iouf, forme d’Atoum.

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves