XVIIIe dynastie

La XVIIIe dynastie est souvent assimilée à l’apogée de la civilisation égyptienne antique. Elle vient clore une longue période intermédiaire (la seconde) et ouvre le Nouvel empire avec l’expulsion des Hyksos, peuplade asiatique qui occupait le nord du pays, et dont la capitale était Avaris.

A dater de cette victoire, la politique des pharaons de la XVIIIe dynastie fut d’étendre la domination de la double couronne au-delà des limites du pays.

Les Aménophis et Thoutmosis repoussèrent les stèles frontières du Soudan jusqu’à l’Euphrate édifiant forteresses et sanctuaires, créant des protectorats et passant alliance avec les empires voisins de Mitanni ou Babylone. Des expéditions commerciales furent organisées vers de lointains pays comme la Crète ou le pays de Pount à l’époque d’Hatshepsout, première reine a gouverner sans entraves le Double Pays. Des conditions exceptionnelles de paix offrirent une période faste et incroyablement féconde au niveau artistique sous Aménophis III avec la construction de monuments imposant tel que le temple de l’actuelle ville de Louxor, l’agrandissement des temples de Karnak, son temple des Millions d’Années et les Colosses de Memnon... l’Égypte et la Nubie se couvrent de sanctuaires et rayonnent du bassin méditerranéen à l’Afrique tropicale, des déserts de Libye aux frontières de l’Anatolie. Véritable empire dont le centre était Ouaset, la Thèbes des grecs.

C’est cette période qui vit naître de profonds changements dans la conception de la divinité, avec le développement du culte d’Aton, dont Aménophis IV se proclamera le prophète par la suite en changeant définitivement son nom pour celui d’Akhénaton. Il ira jusqu’à déplacer la capitale de Thèbes à Akhet-Aton « l’horizon d’Aton » et interdira les autres cultes, et même faire marteler les images d’Amon- sur les pyramidions des obélisques de Karnak.

Le successeur d’Akhenaton, Toutankhaton, restaura les cultes divins et changea également de nom pour Toutankhamon. Mort très jeune, il fut inhumé avec un mobilier extraordinaire qui est parvenu jusqu’à nous grâce à sa découverte par Howard Carter quasiment intact, en 1922. La dynastie s’achève par la prise du pouvoir par un général, Horemheb, qui ouvre le chemin à la XIXe dynastie, celle des Ramsès, Sethi et Merenptah.

Liste des pharaons de la XVIIIe dynastie :

- Aménophis Ier
- Thoutmosis Ier
- Thoutmosis II
- Hatshepsout
- Thoutmosis III
- Aménophis II
- Thoutmosis IV
- Aménophis III
- Aménophis IV/Akhénaton
- Smenkhkaré
- Toutankhaton/Toutankhamon)
- Aÿ
- Horemheb

Navigation

AgendaTous les événements

juin 2020 :

Rien pour ce mois

mai 2020 | juillet 2020

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves