Smendès Ier

Nesbanebdjed Ier appelé Smendès par Manéthon qui lui compte vingt-six ans de règne, est pharaon de -1069 à -1054, puis co-pharaon de -1054 à -1043 avec Pinedjem Ier. On ignore tout de ses origines, et sa filiation parfois avancée avec le grand prêtre d’Amon Hérihor est peu probable[1].

Le règne des Ramsès voit la décomposition totale de l’Égypte, avec une aggravation des récoltes dans le delta, de la misère, les pillages des tombes royales, la ruine de Pi-Ramsès et l’influence croissante du clergé d’Amon, qui mène à la crise définitive.

Le père de Smendès, Hérihor, général devenu grand prêtre d’Amon, usurpe le pouvoir en -1080 et gouverne depuis Thèbes sur la Haute Égypte, tandis que lui s’installe à Tanis. Reprenant le titre de Pharaon à la mort de Ramsès XI, il fonde la XXIe dynastie et contrôle la Basse-Égypte.

Vase canope au nom de Smendès.

Piankh, qui a succédé à Hérihor, confie à son fils Pinedjem Ier la charge de grand prêtre et le nomme général à la tête des armées de la Haute-Égypte et de la Nubie. Pinedjem Ier va prendre une titulature royale et régner conjointement avec Smendès (An XVI).

Smendès, pour justifier son appartenance à la maison royale, épouse Tentamon II fille de Ramsès XI. Certains spécialistes lui attribuent une autre épouse, Henouittaoui Ire, autre fille de Ramsès XI, alors que d’autres comptent cette dernière comme une de ses propres filles.

Il sera enterré à Tanis, au terme d’un règne d’un quart de siècle.

Navigation

AgendaTous les événements

août 2019 :

juillet 2019 | septembre 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves