La Pyramide à tranches

, par  Jean-Luc

La pyramide à tranches (connu localement sous le nom de Haram el-Meduwara, arabe : هرم المدورة) est située sur la nécropole de Zaouiet el-Aryan. Très ruinée, elle est considérée comme la plus ancienne Pyramide à degrés. Il pourrait s’agir de la tombe de Khaba de la IIIe dynastie.

Historique de l’exploration du monument

La première exploration de la pyramide eut lieu en 1839 et fut effectuée par John Shae Perring. Karl Richard Lepsius lui attribua peu après le numéro 14 dans sa liste des pyramides. Gaston Maspéro en avait cherché l’entrée en 1886 ; Jacques de Morgan la découvrit dix ans plus tard, en 1896, mais s’arrêta après avoir déblayé le haut d’un escalier. Alexandre Barsanti reprit le travail en 1900, découvrant un puits sur lequel s’ouvraient deux galeries dont l’une aboutissait à une chambre. Il les explora avec soin sans résultat et conclut que le monument n’avait jamais servi. George Andrew Reisner et Clarence Fisher poursuivirent l’étude du monument.

Ces études préliminaires ne sont restées qu’à l’état d’ébauches et la position du site dans une zone militaire rend impossible une étude plus approfondie du monument.


(Photo : Pottery Fan)


La superstructure

Avec une longueur à la base de 83 mètres, la pyramide est plus petite que celles de Djéser et Sékhemkhet. Elle s’élève actuellement à une hauteur de 17 mètres. Achevée, sa hauteur aurait été de 40 ou 45 mètres environ. Les vestiges sont composés de 14 lits de pierres inclinés de 22° vers l’intérieur du monument. Le nombre de degrés devait être compris entre 5 et 7.

Aucune trace de revêtement ne subsiste. Cela pourrait indiquer que la pyramide ne fut jamais achevée.

Des briques présentes sur le site témoignent de l’existence passée d’une rampe de construction.


Vue en coupe de la pyramide


L’infrastructure

L’entrée est située au le nord de la pyramide. D’axe est-ouest, un escalier aboutit à un tunnel menant à un puits vertical.

Ce puits donne accès aux appartements funéraires proprement dits, entièrement souterrains. Aucune trace de sarcophage n’a été décelée, si bien qu’il est est fort peu probable que le souverain fut bien inhumé ici.

Au nord, un couloir mène à une galerie de stockage en forme de U et composée de 32 magasins, élaborée suivant le modèle plus complexe de la pyramide de Sékhemkhet.


Plan de la pyramide


Références bibliographiques

- Jean-Philippe Lauer, L’histoire monumentale des pyramides d’Égypte, vol. I, 1962 ;
- I.E.S. Edwards, Les pyramides d’Égypte, 1999 .

Navigation

AgendaTous les événements

mai 2019 :

avril 2019 | juin 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves

  • Egypte : l’allée des Sphinx, à Louxor, ouverte aux touristes en mars

    L’allée des Sphinx, qui reliait jadis les temples de Louxor et Karnak, sera ouverte aux touristes le mois prochain, a annoncé mercredi le patron des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass.
    "Les travaux sont en cours pour la ramener à ce qu’elle était du temps des pharaons et l’ouvrir aux touristes", a déclaré M. Hawass.
    La cérémonie officielle est prévue pour le 3 mars et le président Hosni Moubarak y (...)

  • La tombe de Toutankhamon se voit offrir une cure de jouvence

    Un partenariat a été conclu entre les autorités égyptiennes et une fondation américaine pour des travaux visant à préserver le tombeau de Toutankhamon, l’un des sites les plus visités d’Égypte. L’objectif est de conserver la sépulture à long terme.
    La tombe de l’un des plus célèbres pharaons, Toutankhamon, va être rénovée avec l’aide d’une fondation américaine, a annoncé mardi le départment des antiquités (...)

  • Avec Imhotep, Sakkarah aussi a son musée.

    Inauguré en avril dernier par Bernadette Chirac et Suzanne Moubarak, le musée Imhotep est un complément appréciable pour la visite de ce site archéologique majeur en Egypte.
    Tons beige clair et blanc. Le style néo-pharaonique est de rigueur, mais le musée Imhotep se fond bien dans les dernières dunes de Sakkarah. Ce petit musée placé en contrebas de la pyramide propose un parking flambant neuf, une (...)