Musée des beaux-arts de Lyon

Le musée des beaux-arts de Lyon est un musée municipal fondé en 1801 et situé sur la place des Terreaux dans une ancienne abbaye de bénédictines, l’abbaye des Dames de Saint-Pierre, édifice classé monument historique et plus connu sous le nom de palais Saint-Pierre. De 1988 à 1998 le musée a connu de grands travaux de rénovation qui ont permis une extension importante des surfaces d’expositions. Réparties sur soixante-dix salles, ses collections embrassent une période comprise entre l’Égypte antique et l’art moderne et la plupart des disciplines artistiques y sont représentées, faisant du celui-ci l’un des plus importants musées français et européens4. Des expositions temporaires y sont proposées toute l’année.

L’Égypte constitue le thème principal du département des Antiquités. Sur les treize salles que compte le département, l’Égypte en occupe neuf. Cette place s’explique par l’importance historique de l’égyptologie à Lyon, animée par des hommes tels que Victor Loret, dont la famille a fait don au musée en 1954 de plus d’un millier d’objets. Dès 1895, le musée du Louvre fournit près de quatre cents objets (vases à onguent, figurines funéraires, etc.) pour constituer le fonds du département ; d’autres objets (vases canopes, éléments de parure, ainsi que des tissus de la nécropole d’Antinoé) complètent ce dépôt quelques années plus tard, augmenté, en 1936, d’objets provenant du village des artisans de Pharaon à Deir el-Médineh.

Les presque deux mille six cents pièces de la collection égyptienne conservées au musée des beaux-arts de Lyon, présentés dans neuf salles, sont exposées suivant un parcours à la fois thématique et chronologique.

Les points forts de la collection sont la vitrine des sarcophages (avec notamment le cercueil d’Isetemkheb, datant de la XXVIe dynastie) et les portes de Ptolémée III et IV du temple de Médamoud, ramenées par le Lyonnais Alexandre Varille en 1939 et offertes au musée par l’Institut d’archéologie orientale. À côté de ces chefs d’œuvres et d’autres pièces exceptionnelles, de nombreux objets donnent un aperçu de la vie quotidienne en Égypte antique.

Sarcophage
Rameur d’une barque, Ancien ou Moyen Empire
Buste de pharaon, Moyen Empire
Fragment de bas-relief funéraire provenant probablement du site de Deir el-Bahari, XXe dynastie
Fragment de bas-relief du temple de Cléopâtre et Césarion, Coptos, Ier siècle avant notre ère
Statuette d’Horus enfant, Basse Époque

Voir en ligne : Site offciel du musée

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

septembre 2018 | novembre 2018

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Publications Derniers articles publiés

Brèves Toutes les brèves

  • Les momies de Moulins de retour au musée Anne de Beaujeu

    Elles ont passé plus de 15 ans dans les caves du musée Anne de Beaujeu, à Moulins. Ce lundi, les momies ont fait leur retour. Deux momies égyptiennes restaurées à Paris durant près d’un an. Et qui ont regagné leur nouveau domicile au musée. Des vitrines climatisées où elles resteront à demeure. Photo : France3 (...)