Musée des beaux-arts et d’archéologie Joseph-Déchelette Roanne (42300)

Le musée de Beaux-arts et d’Archéologie Joseph Déchelette est le musée municipal de Roanne. Il a été fondé en 1844 à Roanne par Joseph-Antoine-Fleury-Léonard Mulsant. Après plusieurs déménagements, il est aujourd’hui situé dans un hôtel particulier construit entre 1787 et 1789. Il porte le nom de l’archéologue Joseph Déchelette, qui en fut à la fois un célèbre conservateur, un grand scientifique, un généreux donateur et le propriétaire des lieux actuels. Maintes fois réaménagé, le musée présente aujourd’hui des collections d’archéologie régionale, de peinture, de céramiques du XVIe au XXe siècle, d’art africain et égyptien.

Archéologie et civilisation égyptiennes

Cette collection est profondément liée à Joseph Déchelette. À la fin du XIXe siècle, un véritable engouement se développe pour l’Égypte antique dans toute l’Europe. Joseph Déchelette profita d’un voyage d’affaires en Égypte en 1893 pour acheter un important lot d’antiquités égyptiennes. Parmi ces 250 pièces, se trouvait le sarcophage et la momie de Nesyamon. À cette époque, les momies étaient vendues à des Européens fortunés comme des souvenirs. Revenu à Roanne, Joseph Déchelette présenta sa collection, dont la momie, dans le musée municipal, pour la culture et la curiosité des Roannais. À sa mort, il légua sa collection à la Ville de Roanne. Par la suite, ce fonds fut enrichi de différents dons (dont celui de Philip Whiteway), achats et dépôts. Aujourd’hui, il s’agit de la deuxième collection d’Egyptologie en Rhône-Alpes, après celle du Musée des Beaux-Arts de Lyon.

La collection comprend des objets d’époques et de cultures variées. Les pièces les plus importantes sont évidemment la momie rapportée par Déchelette, son sarcophage, et les autres pièces liées aux rites funéraires de l’Ancienne Égypte : deux masques de momie d’époque gréco-romaine, le sarcophage de Tjesisetperet, plusieurs fragments de sarcophages, ouchebtis et amulettes, vases canopes. Un appui-tête funéraire de l’Ancien empire, IVème dynastie, complète cette présentation.

D’autres pièces continuent cette présentation : stèles votives du Moyen Empire en pierre, parfois polychromées, statuettes de divinités en bronze datant de la Basse époque,et des objets évoquant la vie quotidienne, tels que des pots à Khôl et onguents, un miroir ou encore des épingles à cheveux.

Seule une petite partie de la collection est actuellement présentée au public.

Source : Wikipedia.org

Navigation

AgendaTous les événements

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves

  • Les momies de Moulins de retour au musée Anne de Beaujeu

    Elles ont passé plus de 15 ans dans les caves du musée Anne de Beaujeu, à Moulins. Ce lundi, les momies ont fait leur retour. Deux momies égyptiennes restaurées à Paris durant près d’un an. Et qui ont regagné leur nouveau domicile au musée. Des vitrines climatisées où elles resteront à demeure. Photo : France3 (...)