La Tombe KV14

KV 14 est un tombeau commun, utilisé à l’origine comme sépulture pour Taousert et réutilisé et agrandi pour Sethnakht. Il est ouvert depuis l’Antiquité, mais il n’avait pas été correctement inventorié avant Hartwig Altenmüller de 1983 à 1987.

Situé sur le site central de la vallée des rois, dans la nécropole thébaine sur la rive ouest du Nil face à Louxor en Égypte, il possède deux chambres funéraires, les extensions postérieures en faisant l’un des plus grands tombeaux royaux, avec une longueur de plus de 112 mètres.

Le programme décoratif de la tombe est exécuté dans la tradition des tombes de la XIXe dynastie mais il subit les assauts de l’histoire trahissant ainsi les troubles qui marquèrent la fin de la dynastie de Ramsès II.

En effet le tombeau fut commandé par Séthi II pour Taousert et la décoration initiale portait les cartouches du roi. Puis, lorsque la reine régna seule, elle les fit remplacer par les siens et acheva la tombe pour son propre compte.

Enfin les décorations d’origine montrant la femme pharaonne ont été remplacés par d’autres montrant le pharaon homme Sethnakht qui chercha ainsi à effacer sa mémoire, inaugurant la XXe dynastie. Ce dernier doubla le dispositif interne d’une seconde descenderie s’enfonçant toujours plus profondément dans la montagne thébaine, pour déboucher dans un second caveau au décor à peine commencé.

La brièveté du règne de Sethnakht ne permit par son achèvement et seul subsiste son sarcophage massif dans cette dernière salle.

Vue de la descenderie du tombeau de Taousert

Bibliographie

- (en) Carl Nicholas Reeves & Richard H. Wilkinson, The Complete Valley of the Kings, Tombs and Treasures of Egypt’s Greatest Pharaohs, London, Thames and Hudson,‎ 1996 (ISBN 0-500-05080-5) ;
- (en) Alberto Siliotti, Guide to the Valley of the Kings and to the Theban Necropolises and Temples, Cairo, A.A. Gaddis,‎ 1996.

Source : Wikipedia.org

Navigation

AgendaTous les événements

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Brèves Toutes les brèves

  • Des drones pour percer les secrets des pyramides d’Egypte

    Sonder les mystères des pyramides d’Egypte en les « scannant ». La décision a été annoncée, dimanche 25 octobre, au Caire par Mamdouh el Damatti, ministre égyptien des antiquités, pour comprendre « comment les pyramides ont été construites et ce qu’elles que cachent ». « Y a-t-il une rampe circulaire intérieure pour faciliter l’acheminement des blocs de pierre ? Existe-t-il des chambres restées secrètes ? », (...)

  • Découverte de la tombe de Khonsouemheb

    L’équipe japonaise de l’université de Waseda ont découvert une nouvelle
    tombe pendant le nettoyage du parvis de la tombe TT47 appartenant à
    un haut responsable sous le règne d’Amenhotep III : Ouserhat.
    La tombe se situe à la nécropole El-Khokha, rive ouest de Louxor. Elle est de
    forme classique en T comportant deux salles et une chambre funéraire. La tombe
    est également reliée à une autre tombe (...)

  • La pyramide de Djoser menacée de destruction

    Le complexe funéraire de Djoser, considéré comme la plus ancienne pyramide d’Egypte, est menacé de destruction en raison de l’arrêt des travaux de restauration, rapporte lundi le quotidien égyptien Al-Ahram.
    D’après le journal, les travaux de restauration ont été arrêtés à un moment crucial après l’arrêt du financement du projet. Auparavant, les médias égyptiens avaient indiqué que de petits effondrements (...)

  • Quand on reparle de la construction des pyramides en Egypte

    De nouvelles sépultures découvertes à Gizeh étayent la thèse voulant que les grandes pyramides d’Egypte aient été construites par des travailleurs libres et non par des esclaves, déclare le chef des services archéologiques du pays.
    Films et médias ont longtemps représenté la construction des grandes pyramides par des cohortes d’esclaves peinant dans le désert et mourant sans jamais voir leurs efforts (...)

  • Les touristes pourraient bientôt visiter les répliques des tombes des pharaons

    Le chef des antiquités égyptiennes Zahi Hawass a pour projet de créer des répliques des trois tombes les plus visitées de la Vallée des Rois et des Reines. Les tombes de Séthi Ier, de Toutankhamon et de Néfertari pourraient faire l’objet de reconstitution, afin de préserver les originales.
    Zahi Hawass, chef des antiquités égyptiennes, envisage de construire des répliques des plus célèbres tombes de (...)