Le Ramésseum

, par  Jean-Luc

Le Ramesseum

Situé sur la rive ouest de Thèbes, c’est en fait le temple de million d’années de Ramsès II, un des plus importants monuments de la région. La disposition de cet ensemble architectural inspirera fortement les bâtisseurs du temple de million d’années de Ramsès III sur le site de Medinet-Habou.

Il servit aussi de carrière et de nombreux blocs du Ramesseum furent réutilisés pour la construction de nouveaux bâtiments autour du complexe funéraire de Ramsès III à l’époque Ptolémaïque.

Les môles du grand pylône sont de nos jours en grande partie effondrés. On peut aussi observer sur le coté sud de la première cour, les vestiges du palais royal très mal conservé.

Au fond de la cour, sur le côté de la rampe menant au second pylône gisent les restes impressionnants d’un colosse de granit qui s’élevait à plus de vingt mètres du sol. On peut lire sur son épaule une inscription au nom de Ramsès II le désignant comme "soleil des princes".

On peut admirer sous le portique est de la seconde cour, une représentation de la bataille de Qadech. Le portique de façade est orné d’une série de colosse Osiriaque.

La grande salle hypostyle et les deux salles suivantes sont dans un bon état de conservation dans la partie centrale. Malheureusement ce n’est pas le cas des murs latéraux et du sanctuaire, situé dans la partie postérieure du temple, complètement détruit.

Les bâtiments annexes ont miraculeusement conservés les grandes voûtes de briques crues qui les recouvraient.

On trouve encore, sur le côté nord, un petit temple dédié à la reine Touy, mère du Pharaon et grande épouse royale de Séthi 1er, son père. Le bâtiment comportait deux enceintes entres lesquelles se trouvait sur trois cotés, une allée de sphinx. Une nécropole s’installa ensuite sur le site abandonné à compter de la XXIem dynastie.

Le plafond du Ramesseum

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2018 :

octobre 2018 | décembre 2018

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Publications Derniers articles publiés

Brèves Toutes les brèves

  • Egypte : l’allée des Sphinx, à Louxor, ouverte aux touristes en mars

    L’allée des Sphinx, qui reliait jadis les temples de Louxor et Karnak, sera ouverte aux touristes le mois prochain, a annoncé mercredi le patron des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass.
    "Les travaux sont en cours pour la ramener à ce qu’elle était du temps des pharaons et l’ouvrir aux touristes", a déclaré M. Hawass.
    La cérémonie officielle est prévue pour le 3 mars et le président Hosni Moubarak y (...)

  • La tombe de Toutankhamon se voit offrir une cure de jouvence

    Un partenariat a été conclu entre les autorités égyptiennes et une fondation américaine pour des travaux visant à préserver le tombeau de Toutankhamon, l’un des sites les plus visités d’Égypte. L’objectif est de conserver la sépulture à long terme.
    La tombe de l’un des plus célèbres pharaons, Toutankhamon, va être rénovée avec l’aide d’une fondation américaine, a annoncé mardi le départment des antiquités (...)

  • Avec Imhotep, Sakkarah aussi a son musée.

    Inauguré en avril dernier par Bernadette Chirac et Suzanne Moubarak, le musée Imhotep est un complément appréciable pour la visite de ce site archéologique majeur en Egypte.
    Tons beige clair et blanc. Le style néo-pharaonique est de rigueur, mais le musée Imhotep se fond bien dans les dernières dunes de Sakkarah. Ce petit musée placé en contrebas de la pyramide propose un parking flambant neuf, une (...)