Khendjer

Khendjer est un souverain de la XIIIe dynastie. Il est cité par le papyrus de Turin (6.20) mais l’histoire de son règne reste obscure. Des inscriptions relevées dans son complexe funéraire de Saqqarah mentionnent la 5e année de son règne (4 ans, 3 mois et 5 jours).

Détail du cartouche de Khendjer

Peut-être d’origine palestinienne ou syrienne, il pourrait être le chef des forces militaires égyptiennes à l’extérieur de l’Égypte.
L’existence est ce pharaon est enregistrée sur deux papyrus, celui de Brooklyn et de Boulaq.
Amélineau a trouvé un sarcophage martelée à son nom dans le tombeau de Djer, roi à la Ire dynastie.
Selon Ryholt on aurait trouvé des joints cylindriques à son nom à Athribis, des joints de scarabée, et une lame de hache.
Serait-il le même pharaon que l’Horus Djedkheperou (fils d’Hor). Dans ce cas, il ne serait pas le descendant de Amenemhat VIII, mais son ancêtre. Il serait le dernier de la branche d’Hor Ier ?
Son épouse Senbhenas Ire, possède une pyramide dans le complexe funéraire de son époux à Saqqarah.

Sépulture

On lui attribue une pyramide à Saqqarah.

D’une hauteur à l’origine de 37 m, et d’une superficie de 52,5 m2, elle se trouve entre la pyramide de Pépi II (VIe dynastie) et de Sésostris III (XIIe dynastie). Découverte en 1929 par Gustave Jéquier, elle est aujourd’hui ruinée et mesure moins d’un mètre.

Le noyau est composée de briques crues, et était recouvert de pierres à chaux, qui ont été récupérées par les tailleurs de pierre, dès l’Antiquité, d’où son état aujourd’hui.

Les structures souterraines du monument sont en parfait état. L’entrée, se trouvant au nord, était à l’origine pavée, avec une descenderie, avec en son milieu un escalier s’enroulant autour des chambres funéraires. Les herses n’ont jamais été mises en place.

La chambre funéraire est constituée d’un bloc de quartzite formant le sarcophage lui-même.

Le temple funéraire, maintenant en ruine, se trouve à l’est de la pyramide. Seuls quelques débris de colonnes et structure de soulagement ont été retrouvés, ainsi que des morceaux d’un pyramidion en granit noir, avec des hiéroglyphes au nom d’un roi Ouserkarê, peut être le nom de couronnement du roi.

Au nord de la pyramide se trouve une chapelle, placée sur une plate-forme, où on accède par deux escaliers. Avec sur le mur nord, une fausse porte en quartzite jaune, entourée par un mur en briques crues.

Au nord-est se trouve, une pyramide de culte, qui a servi de tombeau à deux de ses reines, non loin de tombeaux, que l’on pense appartenir à des membres de la famille royale.

Le complexe funéraire était fermée par un double mur, l’un sans doute en brique crue et l’autre en pierre de chaux.

Source : Wikipedia.org

Navigation

AgendaTous les événements

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

Météo

Thebes, WAD, Egypt

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Publications Derniers articles publiés

Brèves Toutes les brèves

  • Plus de 3 000 ans après, la vérité sur la mort de Ramsès III

    par Pierre Barthélémy
    C’est un mystère vieux de plus de trois millénaires qui vient d’être résolu. Un mystère sous forme de véritable tragédie antique, une histoire de complot royal au pays des pharaons, qui se déroule en 1155 av. J.-C. Souverain depuis plus de trois décennies,Ramsès III vit la fin de son règne. Son successeur désigné, aussi nommé Ramsès, est un fils qu’il a eu avec sa première épouse. (...)

  • Toutankhamon cherche toujours sa mère

    La nouvelle, annoncée par le patron des Antiquités égyptiennes Zahi Hawass, a fait le tour du monde : les analyses génétiques menées sur des momies égyptiennes vieilles de 3 000 ans, dont celle du célèbre pharaon Toutankhamon, prouveraient que la mère de ce dernier est une parfaite inconnue, retrouvée dans une tombe de la Vallée des Rois et surnommée « Younger Lady  ». Et non la reine Néfertiti, à la (...)

  • Le pharaon Toutankhamon est le fruit d’un inceste, révèle l’ADN

    Les prélèvements ADN pratiqués sur la momie du pharaon, découverte en 1922 dans la Vallée des Rois, ont dévoilé le fait que ses parents étaient frère et soeur.
    Les alliances incestueuses étaient fréquentes au sein de la famille royale, a indiqué l’égyptologue de renom Zahi Haouass. "Un roi pouvait épouser sa soeur et sa fille, parce que c’est un Dieu, comme Iris et Osiris. C’était une coutume qui (...)

  • La généalogie de Toutankhamon bientôt révélée !

    Le célèbre pharaon, ou plutôt sa momie, va bientôt révéler tous ses mystères, notamment généalogiques ! Le 17 février prochain, nous apprend une dépêche de l’AFP, l’Égypte va annoncer la filiation de Toutankhamon, l’un des grands mystères de l’égyptologie. Extrait de son sarcophage en or massif en 1922, le roi est considéré comme le 12e pharaon de la XVIIIe dynastie d’Égypte ayant approximativement régné de (...)

  • Des prélèvements d’ADN pour déterminer la filiation de Toutankhamon

    Des chercheurs égyptiens vont tenter de déterminer la filiation du pharaon Toutankhamon, qui reste un mystère pour les égyptologues, à l’aide de prélèvements d’ADN, a déclaré lundi le chef du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass. Le jeune pharaon, dont la momie avait été découverte dans un sarcophage en or massif orné de turquoises en 1922 par l’archéologue anglais Howard Carter, a régné de (...)