Les textes politiques et philosophiques

On a déjà reconnu le reflet des préoccupations politiques dans plus d’un texte, aussi bien dans la poésie épique que dans les romans et les contes ; on le retrouve également à propos des « sagesses ». Une place à part doit être faite de ce point de vue à deux oeuvres poignantes, d’un pessimisme amer et d’une profonde beauté.
Dans les Lamentations d’Ipouer , on reproche au pharaon sa mollesse et son incapacité devant une situation qui est dépeinte dans toute son horreur. On a généralement attribué ce texte à la première période intermédiaire, mais on a proposé aussi d’y trouver un écho de la situation de l’Égypte conquise par les Hyksos, durant la deuxième période intermédiaire.

Dans le Dialogue d’un désespéré avec son âme se manifeste le désarroi moral des Égyptiens devant l’effondrement général des valeurs : un homme décide de mettre fin à ses jours ; son âme s’oppose à cette solution extrême et un débat s’engage. L’interprétation de cette oeuvre à tendance philosophique nous échappe en plus d’un point : peut-être l’âme prône-t-elle des opinions novatrices, tandis que l’homme reste partisan des croyances traditionnelles ; il s’en remet en effet à l’efficacité des rites funéraires, alors que son âme n’y voit que vaine illusion. Pour la convaincre, l’homme lui chante quatre poèmes, parmi les plus beaux de la littérature égyptienne ; l’attrait de la mort s’oppose à l’horreur de la vie sur terre :

La mort est aujourd’hui devant moi,
Comme un chemin après la pluie [...],
Comme une éclaircie dans un ciel de nuages,
Comme le désir d’une chose inconnue

© 1995 Encyclopædia Universalis France S.A.Tous droits de propriété intellectuelle et industrielle réservés

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

septembre 2018 | novembre 2018

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Publications Derniers articles publiés

Brèves Toutes les brèves

  • Polémique autour du célèbre buste de Néfertiti

    Il s’agirait d’un faux selon un historien de l’art…
    Néfertiti, la « plus belle reine d’Egypte », est au cœur d’une polémique enflammée. Un historien de l’art réputé, Henri Stierlin, affirme que le buste de la reine serait un faux fabriqué en 1912 pour faire des essais de polychromie. Une thèse qu’il défend dans son livre « Le buste de Néfertiti, une imposture de l’égyptologie ? » (Infolio). Imposture ? (...)

  • Le double visage de Néfertiti

    Sous le visage de plâtre peint, un visage de pierre calcaire. Lequel s’avère être, bien plus qu’une ébauche, une oeuvre d’art en soi : c’est le visage caché de Néfertiti (qui vécut environ de - 1370 à - 1333/- 1334 av. J.-C.), l’épouse royale d’Akhenaton, l’un des pharaons les plus célèbres au monde. Un visage dont une tomographie (technologie d’imagerie qui reconstruit les volumes), réalisée en 2007 par le (...)

  • Les artistes de pharaon

    Leur histoire est absente des livres et des parcours touristiques qui ne font de place qu’aux élites, aux pharaons et aux reines qui ont régné sur l’Egypte. Pourtant l’ ?uvre de ces artistes est gigantesque, voire inestimable au regard
    des vestiges conservés " in situ " et partout dans le monde. 3500 ans plus tard, le Musée du Louvre présente dans une exposition originale où sont présentés 350 objets (...)

  • Les trésors des Pharaons

    DIJON, DU 24 AVRIL AU 9 MAI
    Exposition de plus de 300 répliques de pièces exposé au musée du Caire dont une centaine provenant de la tombe de Toutankhamon.