L’Egypte aujourd’hui

78 887 007 hab. (données 2006)
75,1 habitants/km²

Localisation : Afrique du Nord.

Pays limitrophes

La mer Méditerranée et la mer Rouge bordent l’Égypte au nord et à l’est. Au sud, le pays est limitrophe du Soudan, à l’ouest, de la Libye. La péninsule du Sinaï est bordée par le golfe d’Akaba et le golfe de Suez.

Superficie

1 001 450 km².La superficie de l’Égypte correspond à la moitié de celle de la Libye.

Topographie

Moins de 10 % du territoire égyptien est habité ou cultivé, la vie des populations, en effet, s’est essentiellement organisée autour du Nil - de son delta et de sa vallée -, mais également autour des nombreuses oasis disséminées sur le territoire. À l’inverse, 90 % du pays est couvert de désert : le désert Libyque à l’ouest, prolongement du Sahara et le désert Arabique à l’est, qui longe la mer Rouge et couvre une partie de la péninsule du Sinaï. Le désert Libyque (également appelé désert Occidental) comporte une vaste étendue appelée la Grande Mer de sable. Elle présente plusieurs dépressions situées sous le niveau de la mer, notamment la dépression de Kattara, dont la superficie s’étend sur 18 000 km2 et la profondeur atteint 134 m au-dessous du niveau de la mer ; c’est le point le plus bas d’Afrique. Ce désert est parsemé d’oasis, comme celles de Sioua, Khargeh, Baharieh, Farafreh et Dakhleh. La plus grande partie du désert Arabique, appelé également désert oriental, occupe un plateau qui s’élève progressivement vers l’est à partir de la vallée du Nil pour atteindre une altitude de 610 m. Le long des côtes de la mer Rouge, il est hérissé de pics qui culminent à environ 2 134 m au-dessus du niveau de la mer. Sur la péninsule du Sinaï, il est composé d’un désert de sable au nord et d’une chaîne montagneuse au sud, dont les sommets dépasssent 2 000 m d’altitude par rapport au niveau de la mer Rouge, comme le jabal Katharina (2 637 m), le plus haut sommet d’Égypte, ou le mont Moïse (2 285 m). À l’extrême sud, le long de la frontière soudanaise, s’étend le désert de Nubie, vaste région de dunes et de plaines sablonneuses. Le lac Qârîn, quant à lui, est situé à l’intérieur des terres, non loin de la ville de Médinet el-Fayoum.

Principaux lacs et cours d’eau

Fleuves et rivières

Le Nil, fleuve le plus long du monde, pénètre en Égypte après avoir traversé le Soudan ; il suit son cours vers le nord sur environ 1 545 km, avant de rejoindre la mer Méditerranée. L’histoire et la géographie s’accordent pour distinguer deux régions dans la vallée du Nil : la Haute-Egypte qui correspond à la partie située au sud du Caire et la Basse-Egypte qui recouvre le delta du fleuve. Depuis la frontière sud jusqu’au Caire, le fleuve coule dans une étroite vallée fertile. Plusieurs barrages ont été construits, comme le haut Haut barrage d’ Assouan (Sadd el-Ali), qui retient le Lac Nasser, gigantesque réservoir situé sur la frontière soudanaise. Au sud d’un point situé près de la ville d’Edfou, la vallée du Nil dépasse rarement les trois kilomètres de large. D’Edfou au Caire, en revanche, la vallée atteint presque 23 km de large, et la plus grande partie des terres arables se trouvent sur la rive occidentale. Aux alentours du Caire, la vallée rencontre le delta du Nil, plaine semi-circulaire dont le périmètre couvre environ 250 km du littoral méditerranéen. Le limon déposé par le Rosette (RashÌd), le Damiette (Dumyªt) et autres défluents du Nil, a fait du delta, la zone la plus fertile du pays. Cependant, du fait de la présence du barrage d’Assouan qui limite le débit du fleuve, les eaux de la Méditerranée favorisent l’érosion des côtes voisines. Quatre lacs saumâtres et peu profonds occupent l’extrémité du delta, près de la mer. Le lac Karoun, plus vaste, s’étend à l’intérieur des terres dans le désert, non loin de la ville de Médinet el-Fayoum.

Climat

Le climat de l’Égypte est caractérisé par une saison chaude de mai à septembre et une saison plus froide de novembre à mars. Au cours de ces deux périodes, les températures extrêmes sont tempérées par les vents du nord. Sur les régions côtières, les températures s’échelonnent de 14 à 37 °C. Les déserts connaissent de grandes amplitudes thermiques, avec une moyenne annuelle maximale de 46 °C le jour et minimale de 6 °C après le coucher du soleil. Pendant la saison hivernale, les températures descendent souvent en dessous de 0 °C. Le littoral méditerranéen est la région la plus humide, avec des précipitations annuelles moyennes de 200 mm. Le volume des précipitations diminue rapidement à mesure que l’on descend vers le sud. Le Caire ne reçoit que 25 mm de pluie par an environ et, dans de nombreuses régions désertiques, la pluie peut manquer pendant plusieurs années.

Environnement

La production agricole de l’Égypte est l’une des plus importantes d’Afrique ; elle a augmenté de 50 % depuis 1980. Pourtant, le pays doit importer des quantités substantielles de céréales car la canne à sucre représente la majeure partie de sa production. La quasi-totalité des terres agricoles est irriguée et cela tend à poser le problème de l’augmentation de la salinité du sol.

Le secteur pétrolier représente une part importante de l’économie mais son exploitation a entraîné des dommages importants sur les recifs de corail. L’Égypte a ratifié de nombreux accords internationaux sur l’environnement mais 99 % du territoire reste sans protection.

Gouvernorats

L’Égypte est divisé en 26 gouvernorats (muhafazat, singulier - muhafazah) :

Ad Daqahliyah, Al Bahr al Ahmar, Al Buhayrah, le Fayoum (Al Fayyum), Al Gharbiyah, Al Iskandariyah, Al Isma’iliyah, Al Jizah, Al Minufiyah, Al Minya, Al Qahirah, Al Qalyubiyah, Al Wadi al Jadid, Ash Sharqiyah, As Suways, Assouan, Assiout, Bani Suwayf, Bur Sa’id, Dumyat, Janub Sina’, Kafr ash Shaykh, Matruh, Qina, Shamal Sina’, Suhaj.

Politique

Généralités

La République arabe d’Égypte est un État démocratique appartenant à la Nation arabe. L’Islam est la religion d’État mais les libertés de pensée et de cultes sont assurées. Le pouvoir exécutif est détenu par le président de la République (2004 : Mohammed Hosni Moubarak), élu lors d’un référendum pour une durée de six ans. Ce mandat peut être renouvellé par la suite. Le pouvoir législatif appartient à l’Assemblée du Peuple (membres élus pour une durée de 5 ans par suffrage universel). Enfin une assemblée consultative, appelée la Choura, est consultée par le président de la République et l’Assemblée du Peuple sur les décisions politiques. Cette assemblée est composée de 264 membres dont 2/3 sont élus, et 1/3 nommé par le président de la République

Gouvernement en 2002

Président de la République : Dr. Mohammed Hosni Moubarak
- Premier ministre : M. Atef Mohammed Mohammed Ebeid
- Vice-premier ministre, ministre de l’Agriculture et de la - Bonification des terres : M. Youssef Amin Wali
- Ministre de la Défense et de la Production militaire : Maréchal Mohammed Hussein TANTAWI
- Ministre de l’Information : M. Mohammed Safwat Al-Cherif
- Ministre de la Justice : M. Farouk Mahmoud Seif Al-Nasr
- Ministre de la Culture : M. Farouk Abd-El-Aziz Hosni
- Ministre de l’Education et de l’Enseignement : Dr. Hussein Kamel Bahaa Al-Dine
- Ministre des Affaires étrangères : M. Ahmed Maher Al-Sayed
- Ministre du Commerce extérieur : Dr. Youssef Boutros Ghali
- Secrétaire d’État aux Affaires de l’Assemblée du peuple et du Conseil consultatif : M. Kamal Mohammed AL-CHAZLI
- Ministre du Tourisme : Dr. Mamdouh Ahmed Al-Beltagui

Principaux partis politiques (2004) :

Le gouvernement : Parti national démocratique

L’opposition légale :

- Néo-Wafd : libéral ;
- Parti du travail : populiste, suspendu en mai 2000 ;
- Rassemblement progressiste unioniste : marxistes et nassériens de gauche ;
- Parti des verts égyptiens ;
- Parti de la jeune Égypte ;
- Parti démocratique unioniste ;
- Parti nassérien

Voir aussi : Fonctionement du Sénat égyptien

© & (p) 1995-1997 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
© 2005 wikipédia.fr

Navigation

AgendaTous les événements

décembre 2018 :

novembre 2018 | janvier 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Publications Derniers articles publiés

Brèves Toutes les brèves

  • Images exclusives : L’Avenue des Sphinxs allumé pour la première fois

    Le Ministère des Antiquités a commencé les tests pour le projet d’éclairage de l’Avenue des Sphinx la nuit dernière.
    Le journal Louxor Times était là pour couvrir l’événement et voici les premières photos exclusives de l’avenue historique illuminé pour la première fois.
    L’avenue des Sphinx est la plus longue voie sacrée de l’ancien monde et à ce jour il ya 3 secteurs du projet fini. Le premier secteur, (...)

  • Le Monde se penche sur les pillages en Egypte

    Deux articles sur les pillages des sites archéologiques et des musées égyptien après la révolution :
    L’étrange razzia nocturne du Musée du Caire
    Le mystère du Musée du Caire supplantera-t-il celui de la grande pyramide ? Un an après le début de la révolution égyptienne, la lumière n’a pas été faite sur le pillage de ce temple de l’égyptologie qui a eu lieu dans la nuit du 28 janvier 2011 et au cours duquel (...)

  • Un couple de Britanniques interpellés

    D’après l’AFP et le Figaro :
    Un couple de Britanniques a été empêché de quitter l’Egypte après une tentative de faire sortir du pays 19 pièces d’antiquités, a annoncé un responsable des antiquités égyptiennes. L’homme et sa femme ont été interpellés à l’aéroport de Louxor (sud) alors qu’ils étaient en détention de reliques, en particulier des statuettes et des pots de différentes époques, a expliqué Hassan Rasmi, (...)

  • Zahi Hawass, le secret du Sphinx et la malédiction du pharaon Moubarak

    Révolution de palais. Illustre survivant du régime Moubarak, l’archéologue Zahi Hawass s’est vu finalement contraint dimanche de devoir rendre les clés de l’Egypte antique. Retour sur un coup d’Etat feutré, à la fois politique et scientifique.
    Les révolutionnaires égyptiens ont remporté une nouvelle victoire en obtenant le limogeage de Zahi Hawass, secrétaire d’Etat aux Antiquités. C’est la chute d’un (...)

  • Changements climatiques : l’Egypte revisitée par la géoarchéologie

    Les temples de Karnak, sur une rive du Nil, étaient peut-être autrefois entourés d’eau. Des corps d’insectes attestent d’antiques vergers dans des déserts de Moyenne-Egypte. Les anciens Egyptiens ont dû faire face à des phénomènes rappelant le changement climatique actuel.
    L’archéologie en Egypte, dominée depuis deux siècles par une tradition classique, cherche désormais dans l’interaction entre l’homme (...)