La Stèle Ouser

Stèle du scribe Ouser.
18è dynastie. Musées Royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles.
Inscription funéraire.

Offrande que donne le roi, (à) Osiris maître de Busiris, dieu grand, roi de l’éternité ; (à) Anubis, chef de l’édicule divin ; Hathor la supérieure du désert, les dieux…
 [1]

(et) les déesses qui sont dans la nécropole, pour qu’ils accordent mille en pains, mille en bières, mille en bœufs, mille en oies, mille en étoffes, mille en

encens, mille en huile, mille en aliments, mille en provisions de bouche, mille en toute chose bonne et pure, tous cadeaux et verdures fraîches,

que donne le ciel, que crée la terre, qu’apporte le dieu Hapi de sa caverne ; boire l’eau à la baba….

…ït du fleuve, respirer le souffle agréable du vent du nord, entrer (ry) sortir, comme âme vivante, pour se saisir
 [2]

de ce qui est donné sur terre à toutes fêtes des vivants, au double du scribe Ouser juste de voix. (Car) je suis venu
 [3]

à la ville d’éternité, vers la cité éternelle. Je n’ai pas dénoncé, je n’ai pas été trouvé en faute, je n’ai pas menti contre autrui.

[1Source : Jean CAPART. « Je lis les hiéroglyphes ». Collection Lebègue n°74, Office de Publicité, Bruxelles, 1946, pp. 98-100 Texte découpé selon les 7 lignes de la stèle. Le sens de lecture originel était de droite à gauche mais a été réorienté de gauche à droite pour la facilité.

[2les deux premiers signes de la cinquième ligne (M17 M17) devraient être à côté des deux derniers de la quatrième ligne (D58 D58) ce qui se translitère bbyt traduit en « babaït » (= tourbillons ?)

[3« à toutes fêtes des vivants » : euphémisme pour « les morts » - « juste de voix » : expression juridique pour dire qu’on est sorti vainqueur du jugement

Navigation

AgendaTous les événements

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...