Les hiéroglyphes déchiffrés il y a 1000 ans

L’histoire nous apprend que c’est le Français Jean-François Champollion qui a déchiffré le premier, en 1822, les hiéroglyphes égyptiens. Sauf que si l’Europe avait été moins repliée sur elle-même, elle aurait pu les déchiffrer bien plus tôt... puisque les Arabes y étaient parvenus 1000 ans auparavant !

L’égyptologue Okasha El Daly, de l’Institut d’archéologie du Collège universitaire de Londres, vient en effet de découvrir des documents qui prouvent que les savants arabes avaient percé le mystère des hiéroglyphes égyptiens dès le IXe siècle.

Les hiéroglyphes mystifiaient les savants européens depuis un long moment, jusqu’à la découverte de la pierre de Rosette lors de l’expédition militaire de Napoléon en Égypte. Cette pierre comprenait une inscription en trois langues, dont le grec ancien et l’égyptien, ce qui avait fourni à Champollion la clef.

C’est dans des manuscrits non catalogués et écrits en arabe, répartis dans des collections privées et publiques un peu partout dans le monde, que le docteur Daly a conclu, au terme d’une recherche fastidieuse de sept ans, que les érudits arabes du Moyen âge avaient suivi le même chemin. Selon lui, ces documents sont restés si longtemps dans l’oubli pour la banale raison que les spécialistes des études arabes et islamiques n’avaient pas saisi l’intérêt que ces manuscrits avaient pour l’égyptologie. Quand aux égyptologues occidentaux, trop eurocentristes, ils ne croyaient tout simplement pas que les Arabes auraient pu s’intéresser eux aussi à l’Égypte ancienne.

Les découvertes du docteur Daly seront publiées dans un livre d’ici la fin de l’année. Les précieux manuscrits des savants arabes vont permettre de faire avancer les études sur l’ancienne Égypte, et pourront en outre dissiper un peu les préjugés des scientifiques occidentaux à propos de la science islamique...

Voir en ligne : Agence Science-Presse

AgendaTous les événements

mars 2019 :

février 2019 | avril 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...