Avec Imhotep, Sakkarah aussi a son musée.

Inauguré en avril dernier par Bernadette Chirac et Suzanne Moubarak, le musée Imhotep est un complément appréciable pour la visite de ce site archéologique majeur en Egypte.

Tons beige clair et blanc. Le style néo-pharaonique est de rigueur, mais le musée Imhotep se fond bien dans les dernières dunes de Sakkarah. Ce petit musée placé en contrebas de la pyramide propose un parking flambant neuf, une cafette et une supérette en construction. Tout est prévu pour les touristes.
Le musée Imhotep ne cherche pas à concurrencer le gigantesque projet de "grand egyptian museum", qui doit être inauguré au pied des pyramides de Guizah en 2010. Mais Jean-Philippe Lauer y reconnaîtrait difficilement son modeste projet initial. L’archéologue Français, qui travailla de 1926 à 2001 sur le site de Sakkarah, avait à l’origine demandé l’autorisation de construire un petit bâtiment qui serait consacré à ses recherches et destiné à héberger une maquette du site.

Du musée Lauer au musée Imhotep

D’un retard à l’autre, le "musée Lauer" est devenu "musée Imhotep". En passant du restaurateur de l’œuvre à son géniteur, les concepteurs du musée ont sans doute voulu lui donner une envergure supplémentaire. Aujourd’hui la maquette de Lauer se retrouve au fond d’un petit amphithéâtre où le visiteur est invité à regarder un film d’une quinzaine de minutes sur le complexe de Sakkarah.
Puis direction le musée. Avec ses quatre salles disposées autour d’un hall central, il présente l’avantage de ne pas lasser le visiteur après une longue promenade sous le soleil autour de la pyramide. Dans une des pièces, un bureau, une chaise et quelques livres introduisent à l’univers de Jean-Philippe Lauer.

La qualité plus que la quantité
Les autres salles contiennent des momies, des statues et des éléments retrouvés sur le site. Des exemplaires soigneusement triées et dont le nombre réduit permet d’apprécier toute la beauté et la fraîcheur. Les panneaux proposent des textes en Français. Mais on regrette le manque de clarté des indications.
Pour l’instant l’entrée dans le musée est soumise à un billet séparé. Mais dès novembre, lorsque les températures diminueront et que commencera la saison touristique, la visite du musée fera partie intégrante de celle du site de Sakkarah. Le prix sera alors de cinquante livres. Et la cafette du musée Imhotep fera sans doute salle pleine.

Guillaume de Dieuleveult (LPJ-Le Caire) Mercredi 5 juillet 2006

Musée Imhotep, à Sakkarah
Ouvert de 9h à 16h.
Entrée : 35 livres.
Tel : 02 80 32 245.
Compter une heure pour la visite.

Voir en ligne : WWW.lepetitjournal.com

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

septembre 2018 | novembre 2018

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Publications Derniers articles publiés