Des prélèvements d’ADN pour déterminer la filiation de Toutankhamon

Des chercheurs égyptiens vont tenter de déterminer la filiation du pharaon Toutankhamon, qui reste un mystère pour les égyptologues, à l’aide de prélèvements d’ADN, a déclaré lundi le chef du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass.
Le jeune pharaon, dont la momie avait été découverte dans un sarcophage en or massif orné de turquoises en 1922 par l’archéologue anglais Howard Carter, a régné de 1333 à 1324 av. J.-C. approximativement.
Sa filiation est une énigme comme les circonstances de sa mort.
"Jusqu’à présent, nous ignorons qui était son père. Etait-ce Akhenaten ou Amenhotep III", a déclaré M. Hawass devant les journalistes lors d’une conférence de presse.
Le chef des Antiquités égyptiennes a indiqué que les prélèvements seraient effectués avec l’aide d’experts de la faculté de médecine de l’Université du Caire et que des tests radiologiques seraient également menés.
Ce travail sera conduit principalement dans la Vallée des Rois, en Haute-Egypte, a-t-il dit.
Le Conseil suprême des antiquités égyptiennes s’était jusque là opposé aux analyses des momies car elles étaient menées par "des étrangers et dans des laboratoires non spécialisés", a-t-il ajouté.
Les résultats des analyses seront annoncés en février, a dit M. Hawass.

Voir en ligne : SaphirNews.com

AgendaTous les événements

août 2018 :

Rien pour ce mois

juillet 2018 | septembre 2018

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Publications Derniers articles publiés