.


Articles les plus récents

  • Temple d’Hathor Lire la suite de «Temple d’Hathor »

    Le temple d’Hathor situé à Memphis est un temple égyptien voué au culte d’Hathor. Il a été fondé et construit pour l’essentiel par Ramsès II, pharaon de la XIXe dynastie comme en témoignent les nombreux cartouches relevés sur les parois encore en place. Il se trouve à environ 70 mètres au sud de l’enceinte principale de l’antique capitale, longeant une voie processionnelle ornée de différents édifices et (...)

  • Temple de Ptah et de Sekhmet de Ramsès IILire la suite de «Temple de Ptah et de Sekhmet de Ramsès II»

    Dénommé le temple de Ptah d’Ousirmaât-Rê setep-en-Rê, ce petit temple a été édifié par Ramsès II au sud de l’enceinte de l’Hout-ka-Ptah, enceinte principale du site de Memphis, non loin du grand colosse du roi exposé dans le musée en plein air de la ville de Mit-Rahineh.
    Description et fouille
    Découvert en 1959, l’édifice est aujourd’hui réduit à l’état de ses fondations ou premières assises car il a servi (...)

  • Temple de PtahLire la suite de «Temple de Ptah»

    Dénommé le temple de Ptah de Ramsès aimé dAmon, dieu souverain d’Héliopolis, ce temple remonte dans son état le plus développé au Nouvel Empire et jouxte la grande enceinte de l’Hout-ka-Ptah, enceinte principale du site de Memphis, à son angle sud-ouest.
    Description et fouille
    Découvert en 1942 par Ahmed Badawy, ce petit temple de Ptah a été fouillé dès 1955 par Rudolf Anthes1, puis dans les années (...)

  • Temple de Ptah Lire la suite de «Temple de Ptah »

    Le temple de Ptah situé à Memphis est le principal temple égyptien voué au culte de Ptah. Il portait le nom d’Hout-ka-Ptah, ce qui signifie en égyptien ancien, le Château du KaNote 1 de Ptah. Ce temple occupait la majeure partie de l’enceinte principale de la cité.
    Un certain nombre d’indices permettent d’en comprendre les principaux développements sans toutefois en assurer un aspect fiable nous (...)

  • Memphis Lire la suite de «Memphis »

    Le site de Memphis est célèbre depuis l’Antiquité et est souvent mentionné dans les sources antiques en dehors des textes égyptiens eux-mêmes.
    Les archives diplomatiques retrouvées sur différents sites ont conservé ainsi les correspondances des différents royaumes en relation avec le pays. On citera pour exemple les lettres d’Amarna, qui contiennent les échanges entre les souverains de Babylone ou des (...)

  • MemphisLire la suite de «Memphis»

    D’après la tradition, Memphis fut fondée par le premier souverain d’Égypte, le légendaire Ménès. Ce roi unifia le pays pour la première fois et le fit sortir de la préhistoire. Le nom de la ville fut d’abord « le mur blanc » en raison d’un mur d’enceinte au redan de calcaire. Avec le grand temple de Ptah, Memphis devint la capitale de l’Ancien Empire égyptien, de 2780 à 2280 environ : sa situation était (...)

  • Le temple de LouqsorLire la suite de «Le temple de Louqsor»

    Sur la rive droite du Nil, les ruines du temple de Louqsor se dressent aujourd’hui au cœur d’une petite ville de Haute-Égypte. Le temple de Louqsor était relié aux sanctuaires de Karnak, plus au nord, par une voie bordée de sphinx, de deux kilomètres environ. Le dieu Amon gagnait par ce chemin, en une procession solennelle, « son harem du Sud », au cours de la belle fête d’Opet, dont les différents (...)

  • Le temple de Kôm-OmboLire la suite de «Le temple de Kôm-Ombo»

    Situé à une quarantaine de kilomètres au nord d’Assouan, au coeur d’un important bassin agricole, le temple de Kôm-Ombo a remplacé, à l’époque ptolémaïque, un ancien sanctuaire de dimensions moindres (blocs d’un Sésostris, d’Aménophis I, d’Hatchepsout, de Thoutmosis III et de Ramsès II). Il se dresse au sommet d’une colline, le long du fleuve qui, par érosion, a fait disparaître plusieurs installations (...)

  • DendérahLire la suite de «Dendérah»

    À 50 kilomètres au nord-ouest de Louxor, près de l’actuelle Kenah, se dressent en bordure du désert les ruines de la ville de Dendéra. Son nom égyptien était « On de la Déesse » par opposition à « On du Nord » (Héliopolis) et à « On du Sud » (Ermant). Ce site, dont les origines remontent à l’Ancien Empire, est surtout célèbre par son grand temple dédié à la déesse Hathor. Si les noms de Khéops et des deux Pépi (...)

  • La basse époque (1085-333)Lire la suite de «La basse époque (1085-333)»

    , par DAUMAS François

    Le déclin
    C’est sur un pays affaibli que régnèrent les pharaons de Tanis du Xe au milieu du VIIIe siècle (XXIe et XXIIe dynasties). À Thèbes, les grands prêtres d’Amon, qui avaient d’abord pris des titulatures royales (Hérihor et Pinedjem), étaient quasi indépendants. Les pharaons tanites essayèrent de les ramener sous le joug en leur faisant épouser leurs filles. Puis ils firent nommer leurs fils au (...)

  • Archéologie et préhistoire égyptienneLire la suite de «Archéologie et préhistoire égyptienne»

    , par LECLANT Jean

    La préhistoire égyptienne, longtemps négligée, a été remise à l’honneur depuis quelques années.
    Une mission de la Southern Methodist University de Dallas, dirigée par F. Wendorf, a exploré les sites du Paléolithique et du Néolithique dans le désert occidental. À Ouadi Koubbaniya, en face de Kom Ombo, elle a recueilli des grains d’orge, probablement domestique, en association avec des sites du Paléolithique (...)

  • Archéologie en NubieLire la suite de «Archéologie en Nubie»

    , par LECLANT Jean

    La basse Nubie est aujourd’hui totalement noyée sous les eaux du grand lac Nasser ; hissés sur la nouvelle rive, les deux temples d’Abou Simbel, appuyés à des montagnes artificielles, témoignent de l’effort colossal que la conscience internationale a su accomplir pour sauver ces éléments du patrimoine universel. Cependant, la Nubie, ce qu’il en reste du moins, et le Soudan continuent à être des secteurs (...)

  • Le Nouvel Empire : Thèbes et MemphisLire la suite de «Le Nouvel Empire : Thèbes et Memphis»

    , par LECLANT Jean

    Le Nouvel Empire : Thèbes et Memphis
    Thèbes, en haute Égypte, fut à son époque la plus glorieuse, celle du Nouvel Empire (vers 1550-1070 av. J.-C.), l’un des hauts lieux de l’histoire égyptienne. À Karnak, le grand temple dynastique, avec ses annexes, mériterait à lui seul une longue étude, tant sa prospection a été l’objet de travaux - et pourtant une partie considérable des ruines demande encore à être (...)

  • NapataLire la suite de «Napata»

    Napata est à la fois le nom d’un royaume antique d’Afrique et le nom de sa capitale. Son nom est attaché à la « deuxième période » du royaume de Koush (après le royaume de Kerma et avant celui de Méroé).
    Une nouvelle cité d’Amon
    Situé en aval de la quatrième cataracte du Nil, le site est sur la liste du patrimoine mondial en Afrique au Soudan. Les ruines de la ville antique sont situées au pied du Gebel (...)

AgendaTous les événements

septembre 2019 :

août 2019 | octobre 2019

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Sites favoris Tous les sites

11 sites référencés au total

Brèves Toutes les brèves

Statistiques

Dernière mise à jour

  • vendredi 23 août 2019

Publication

  • 1797 Articles
  • Aucun album photo
  • 332 Brèves
  • 11 Sites Web
  • 139 Auteurs

Visites

  • 111 aujourd'hui
  • 145 hier
  • 847261 depuis le début
  • 4 visiteurs actuellement connectés