.


Articles les plus récents

  • Athribis

    Athribis est le nom grec d’une cité antique égyptienne du delta, dans le Xe nome de Basse-Égypte, « Le grand taureau noir ». Son nom égyptien est Het-ta-hérieb ou Het-ta-héri-ib ou encore Hout-héry-ib.
    Ce site, connu par les archéologues sous le nom arabe de Tell-Athrib, se trouve près de la localité de Benha. Il est connu de nos jours sous le nom de Kom Sidi Youssef.
    Histoire de la ville
    Bien qu’il (...)

  • Kemour

    Kemour (ou Kem-ur), le « Grand noir », est une divinité taureau lié à la fertilité et souvent assimilé à une manifestation du dieu Osiris. Dieu tutélaire du Xe nome de Basse-Égypte, dont il est le symbole, son centre de culte se trouve à Athribis (qu’il partage avec le dieu crocodile Khentykhety).
    La couleur noire de sa robe, symbole de fertilité et de renaissance pour les Égyptiens de l’Antiquité, (...)

  • Kekou

    Kekou (ou Kek) est le concept divin dans l’Ogdoade hermopolitaine incarnant les ténèbres avant la création. Il est ainsi connu comme "celui qui apporte la lumière du jour". C’est le dieu de la nuit qui précède la première aube.
    Il a comme parèdre la déesse Kékout (ou Keket) : comme tous les membres masculins de l’Ogdoade, Kekou est représenté en homme à tête de (...)

  • Christiane Desroches Noblecourt

    1913-2011 Un siècle d’égyptologie
    Née Christiane Desroches en 1913 à Paris, Elle se passionne pour la découverte de la tombe de Toutankhamon par Howard Carter en 1922. Elle sera encouragée par l’abbé Driotton (qui plus tard va remplacer Lacau à la tête du service des Antiquités), et rentre au département des Antiquités égyptiennes du Louvre. Première femme nommée au poste de pensionnaire de l’IFAO, dirigé (...)

  • James Henry Breasted

    Il fut l’une des plus grandes autorités en ce qui concerne l’Égypte antique. Professeur d’égyptologie à l’Université de Chicago, il a conduit des expédition archéologiques en Égypte, en Mésopotamie, en Palestine, et en Perse.
    James Henry Breasted (né le 27 août 1865 à Rockford (Illinois), mort le 2 décembre 1935 à New York) est un archéologue américain.
    Il est l’une des plus grandes autorités en ce qui (...)

  • Kematef

    , par Jean-Luc

    Serpent primordial, il a précédé Irta et l’Ogdoade dans la tradition thébaine. Son nom signifie "celui qui a accompli son temps".

  • Irta

    Dieu qui créa les huit divinités de l’Ogdoade d’Hermopolis adaptée à la cosmogonie thébaine.
    Dans cette cosmogonie, Irta est lui-même engendré par Kematef, le serpent primordial.

  • Iousaas

    , par Jean-Luc

    Déesse à tête de scarabée symbolisant la renaissance.
    Son iconographie est proche de celle d’Hathor, c’est-à-dire une femme, la tête surmontée des cornes lyriformes enserrant le disque solaire. Elle peut aussi porter une couronne d’uræi ou un scarabée sur sa tête. Elle est représentée sur le mur ouest de la première salle hypostyle du temple de Séthy Ier à Abydos.
    Son nom se traduit de plusieurs manières : (...)

  • Iounyt

    Dans la mythologie égyptienne, Iounyt est une déesse de la ville d’Erment. Elle est représentée au côté du dieu Montou accompagnée d’une autre déesse, Rattaouy (ou Tjenenet). Elles forment toutes deux une paire d’anciennes divinités de la fécondité. À Dendérah, Iounyt est assimilée à la déesse Isis.
    Durant le règne de la pharaone Hatchepsout, Iounyt fait partie de l’Enneade de Thèbes.
    Iounyt est aussi (...)

  • Iouf

    Iouf est une forme du soleil, plus précisément d’Atoum, lorsqu’il parcourt les régions souterraines, le ciel nocturne. Il est figuré au Nouvel Empire dans les scènes funéraires des tombes de la vallée des Rois et aussi dans celles de la vallée des Reines, où Iouf, assimilé à la défunte (tombe de Nefertari ou de Bentanta) est assisté d’Isis et de Nephtys. Au nadir du périple solaire, se déroule une fusion (...)

  • Imentèt

    Déesse égyptienne assez peu connue. Elle est la déesse de l’Occident, d’où son nom « l’Occident » au féminin. Son attribut est un oiseau perché sur un signe hiéroglyphique sur sa tête. Imentèt est le côté charmant de la mort, ainsi on la représente belle et souriante, accueillant le défunt. Hathor la remplaça très vite dans son rôle.
    Autres transcriptions : Imentet, (...)

  • Ihi

    Ihi (ou Ihy) est le dieu enfant de la joie, fils de la déesse Hathor (et du dieu Horus ?).
    Il est représenté portant la mèche de l’enfance (mèche que l’on ne coupait qu’au passage à l’âge adulte) et jouant du sistre (son objet symbolique). On trouve ses représentations sur les murs du temple d’Hathor à Dendérah. On trouve aussi parfois des mentions de Ihi dans le livre des morts et les textes des (...)

  • Pharaon, roi d’Égypte

    , par Jean-Luc

    De l’unification de l’Égypte vers 3100 avant notre ère à la conquête de l’Égypte par Alexandre le Grand en 332 av. J.-C., quelque 500 pharaons, des plus éphémères aux plus brillants, se sont succédé à la tête du pays.
    Pierre angulaire de la société, la monarchie pharaonique explique l’extraordinaire longévité de la civilisation égyptienne qui survivra à sa disparition encore pendant plusieurs siècles.
    Qui (...)

  • Igaï

    , par Jean-Luc

    Dieu égyptien tardif des oasis, représenté sous la forme d’un étendard surmonté des sceptres Ouas.
    Igaï est un dieu égyptien tardif des oasis, il est représenté en étendard surmonté des sceptres Ouas. Bibliographie Henry George Fischer, Igai, in : Lexikon der Ägyptologie. Bd. 3, Otto Harassowitz Verlag, Wiesbaden 1980, p. (...)

  • Iah

    Iah est un dieu de la lune, parfois identifié au dieu des morts Osiris. Plusieurs souverains prirent son nom dont le roi de la XVIIIe dynastie Ahmosis et sa mère la libératrice Iâhhotep.
    Il est le dieu lunaire représentant l’astre en lui-même, et non comme Thot ou Khonsou.
    Sa représentation polymorphique s’explique par le fait qu’il est souvent associé à une autre divinité qui s’identifie à lui : (...)

AgendaTous les événements

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Sites favoris Tous les sites

11 sites référencés au total

Brèves Toutes les brèves

  • un site archéologique datant de 5 000 ans avant J.-C. découvert

    À quelques mètres sous terre, un site néolithique a pu faire l’objet de fouilles. Ce dernier remonterait à 5 000 ans av. J.-C., il serait l’un des plus vieux villages au monde ; sur place, des réservoirs contenant des restes animaux et végétaux ainsi que des objets artisanaux attestent d’une culture déjà avancée, comme le rapportait le ministère égyptien des Antiquités.
    Ces fouilles laissent penser (...)

  • Le plus vieux fromage du monde a été découvert dans un tombeau égyptien

    Les résidus d’un fromage vieux de 3.200 ans ont été découverts dans une tombe égyptienne. Dans sa composition, les chercheurs ont retrouvé les traces d’une bactérie causant la brucellose, une grave maladie très présente durant l’Antiquité.
    C’est en 2010 que tout a commencé lorsque des fouilles importantes ont été menées dans le tombeau de Ptahmes, maire de Memphis – alors capitale de l’Égypte antique. (...)

  • Un nouveau sphinx découvert à Louxor

    C’est lors d’un chantier pour une route reliant Louxor à Karnak que des ouvriers ont découvert un sphinx vieux de 4 000 ans qui se trouvait là, enfouit sous des dizaines de mètres de sables depuis plusieurs milliers d’années. Le chantier a dû être suspendu, laissant place aux archéologues qui ont libéré la bête. Très peu de visuels sont actuellement disponibles. En effet, le ministère des antiquités (...)

  • Découverte d’un sarcophage noir

    Des archéologues égyptiens viennent de mettre au jour un sarcophage enfoui sous terre depuis plus de 2.000 ans. Découvert par hasard, le cercueil antique étonne par ses dimensions hors du commun, mais aussi par son exceptionnel état de conservation, qui promet des révélations inédites.
    Un mètre quatre-vingt-cinq de haut, deux mètres soixante-cinq de long et un mètre soixante-cinq de large… Telles sont (...)

  • une chambre funéraire découverte sur le site de Gizeh

    Les archéologues ont fait une découverte près de Gizeh, en Égypte : un puits funéraire d’une trentaine de mètres de profondeur, vieux de 2 500 ans.
    Le puits abritait un atelier de momification. Les chercheurs y ont en effet découvert plus d’une trentaine de momies parfaitement conservées, issues de différentes classes sociales de l’Égypte (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

  • vendredi 14 septembre 2018

Publication

  • 1784 Articles
  • Aucun album photo
  • 323 Brèves
  • 11 Sites Web
  • 136 Auteurs

Visites

  • 0 aujourd'hui
  • 210 hier
  • 768875 depuis le début
  • 8 visiteurs actuellement connectés