.


Articles les plus récents

  • Aheqet

    , par Jean-Luc

    Déesse de Hirour, représentée par une grenouille symbolisant la vie et la fécondité

  • Aha

    Aha (ou iâh) est un génie bénéfique de la mythologie égyptienne.
    Ancêtre de Bès, il est représenté sous les traits d’un gnome au visage rond, ceint d’une crinière, aux oreilles de félin, aux membres longs et à la large queue.
    Influent jusqu’au Moyen empire, il est un génie protecteur des femmes enceintes et des (...)

  • Hermonthis

    Hermonthis, actuellement Erment, dont l’étymologie associe clairement la ville au dieu Montou. Il y a encore les ruines d’un temple de cette divinité qui peuvent y être visitées. Au Nouvel empire elle devient une des cités satellites de Thèbes formant avec Tod et Medamoud un axe de sanctuaires dédiés à Montou, dieu guerrier, protecteur de la royauté et de la ville d’Amon. Le culte de Montou possèdait (...)

  • Boukhis

    Boukhis (transcription grecque de Bâkhou) était le taureau sacré de Montou à Hermonthis.
    Son poil changeait de couleur toute les heures et disposé en sens contraire de tous les autres animaux.
    La grande hypogée où étaient ensevelis ces taureaux a été découverte par Robert Mond en 1927.

  • Mnevis

    Mnévis est le nom grec du taureau sacré d’Égypte antique, incarnation terrestre du dieu Rê (son ba) et médiateur du dieu Atoum. Choisi, par des prêtres selon des critères très stricts (dont un pelage noir), il était vénéré dans le temple d’Héliopolis, et il est momifié et enterré dans une nécropole qui lui est dédiée.
    Il est représente sur les parois des temples et des tombeaux sous la forme d’un taureau (...)

  • Ageb

    Dans la mythologie égyptienne, Ageb est le dieu personnifiant l’inondation bienfaitrice du Nil. Représenté sous forme de bélier, il avait également comme fonction, d’après les Textes des sarcophages, de fournir de la nourriture au défunt dans le monde de l’au-delà.
    A l’époque gréco-romaine, il sera associé à trois dieux à tête de taureau, Apis, Mnevis, et (...)

  • Ach

    , par Jean-Luc

    Divinité d’origine libyenne assimilé au dieu Seth.

  • Aah

    Aah (ou Aah-te-Huti) est un dieu mineur de la mythologie égyptienne qui symbolise la lune.
    Sa représentation polymorphique s’explique par le fait qu’il est souvent associé à un dieu qui s’identifie à lui :
    Sous la forme d’un Ibis, il est une manifestation du dieu Thot.
    Sous les traits d’un enfant portant la tresse de l’enfance et coiffé d’un disque et d’un croissant, il est alors Khom-Lunus.
    Osiris (...)

  • Mereseger

    , par Jean-Luc

    Divinité serpent de sexe féminin, elle était presque exclusivement adorée par les artisans du village de Deir el-Medineh.
    Mereseger signifie « elle aime (meres) le silence (iger) ». Son nom souligne les liens étroits de la déesse avec le royaume de morts. Ce dernier peut justement être appelé igeret, le « domaine du silence ». De nombreux textes nous apprennent qu’il était interdit aux humains d’y (...)

  • Les statuettes de Ptah-Sokar-Osiris

    , par Jean-Luc

    On voit apparaître de nouveaux types de figurines en bois dans les tombes de certains particuliers aux Epoques tardives. Momiformes, elles représentent un homme à tête de faucon ou un homme coiffé d’une couronne ornée de deux hautes plumes : le dieu Ptah-Sokar-Osiris. Il est debout, fiché sur une base rectangulaire décorée de frises de signes de vie et de pouvoir, et inscrit d’un hymne au défunt (...)

  • Papyrus Westcar 1,12-2,12

    Le fils du roi Chephren se leva pour parler et dit : je veux que ta majesté fasse écouter un miracle qui s’est produit au temps de ton père Nebka, juste de voix. Alors qu’il se dirigeait au temple de Ptah, seigneur de la nécropole de Memphis en ce temps là alors que sa majesté se dirigeait à (?.) lorsqu’elle organisait une grande cérémonie d’offrande, il fit venir le Grand Prêtre lecteur Weba-Iner ( WI) (...)

  • Divinisation

    , par GOLVIN Jean-Claude, MARTINEZ Philippe

    Des souverains comme Snéfrou ou Pépi Ier ont été vénérés comme des intercesseurs royaux auprès des dieux, à la XIIe dynastie prenant modèle sur l’Ancien Empireet sur les grands créateurs de dynasties. Plusieurs souverains de la XIIe dynastie, dont l’action et le règne étaient restées dans les mémoires furent également élevées au rang d’êtres divins par les générations ultérieures. Snéfrou, comme le démontre (...)

  • Les Damnés

    , par GOLVIN Jean-Claude, MARTINEZ Philippe

    L’apothéose du soleil dans le monde inférieur est aussi celle des justes. Leur cheminement peut être plus moins direct. Ainsi, la 10e heure du Livre de l’Amdouat et la 9e heure du Livre des Portes, montre des personnages noyés dans le Nil, accédant au monde inférieur, guidés par Horus ou le soleil, par le truchement du Noun qu’ils ont avalé : cette scène exprime la divinisation par la noyade.
    Il n’en (...)

  • Cosmogénie

    , par GOLVIN Jean-Claude, MARTINEZ Philippe

    C’est là une conception dont l’approche permet de cerner l’espace mental de l’Egypte ancienne. L’Egyptien, habitué aux rythmes naturels, envisage la création comme un phénomène cyclique ; celle-ci se répète, au début de chaque cycle naturel, qu’il s’agisse de la journée, du mois, de l’année du règne. Chacune de ces créations est l’équivalent, à ses yeux, de la Première Fois, notion que les théologiens ont tenté (...)

  • Le Calendrier égyptien

    , par GOLVIN Jean-Claude, MARTINEZ Philippe

    Dès ses origines, l’Egypte se dota d’un calendrier lui permettant de suivre les phénomènes cycliques rythmant son existence. On pense qu’un premier système calendérique fut fondé sur l’harmonie observée entre les cycles lunaires et le cycle annuel de l’inondation. Un calendrier solaire finit par se substituer à l’ancien calendrier, tout en tenant compte de ses principales caractéristiques. De ce fait, le (...)

AgendaTous les événements

mai 2018 :

Rien pour ce mois

avril 2018 | juin 2018

Annonces

  • Le masque d’Anubis enfin disponible.

    Le masque d’Anubis est maintenant disponible en version ebook au format Kindle chez Amazon

    La Couverture

    La version papier est disponible sur Lulu.com

    Le pitch :

    Thèbes au Nouvel Empire, des jeunes filles disparaissent mystérieusement dans l’ancienne capitale de l’Égypte.
    L’enquête est confié à un jeune Medjaï de la police de Pharaon, qui aidé par une praticienne d’origine libyenne va bien vite mettre la main sur un suspect. Mais les apparences sont parfois trompeuse...

Sites favoris Tous les sites

11 sites référencés au total

Brèves Toutes les brèves

  • Découverte d’un tombeau inconnu sur le site de Saqqarah

    Une équipe égyptienne d’archéologues vient d’annoncer la découverte d’un nouveau trésor parmi les vestiges antiques du site de Saqqarah. Un vaste tombeau, dont les murs sont ornés de hiéroglyphes révélateurs.
    Les travaux de fouilles ont été menés lors d’une mission de terrain débutée en 2017 par l’équipe d’Ola El Aguizy, professeur d’égyptologie à l’Université du Caire. Au cours de ces excavations, les (...)

  • Une pyramide rouverte pour découvrir les restes d’un roi nubien

    Une équipe d’archéologues a retiré des ossements et des objets anciens d’une chambre funéraire dans la cité antique de Méroé.
    Des archéologues soudanais ont rouvert une pyramide de la cité antique de Méroé et retiré des ossements entreposés il y a près d’un siècle pour procéder à de nouveaux examens, dont des tests d’ADN.
    Les ossements et des objets anciens ont été trouvés dans l’une des chambres funéraires de (...)

  • Kôm Ombo

    Les archéologues en Égypte ont découvert le buste d’un empereur dans le temple de Kôm Ombo. L’Associated Press rapporte qu’il s’agit de l’empereur romain Marcus Aurelius, appelé aussi Marc Aurèle, qui était célèbre pour l’intérêt qu’il portait pour la philosophie.
    Plusieurs artefacts découverts aux temples de Louxor et de Kôm Ombo
    À quelques heures de Kôm Ombo se trouve le temple de Louxor. L’équipe (...)

  • Les restes d’une statue du monarque Aspelta retrouvé au Soudan

    Les restes d’une statue du monarque Aspelta qui gouvernait Napata, royaume antique d’Afrique, il y a quelque 2.600 ans ont été découverts par des archéologues sur le territoire du Soudan. Aspelta était considéré comme bien-aimé de Râ, le dieu solaire dans la mythologie égyptienne et créateur de l’univers.
    Une statue en ruines, âgée de 2.600 ans et portant sur elle des hiéroglyphes égyptiens gravés a été (...)

  • Un tombeau vieux de 4400 ans découvert en Égypte

    Des archéologues ont découvert une tombe qui serait vieille de 4400 ans, près des pyramides de Guizeh, au sud du Caire.
    Le ministère des Antiquités de l’Égypte en a fait l’annonce samedi.
    Il s’agirait d’un tombeau construit pour Hetpet, une haute dirigeante de la cinquième dynastie de l’Égypte antique et prêtresse pour la déesse de la fertilité Hathor.
    Selon le ministère, le style architectural de la (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

  • vendredi 4 mai 2018

Publication

  • 1792 Articles
  • Aucun album photo
  • 317 Brèves
  • 11 Sites Web
  • 136 Auteurs

Visites

  • 33 aujourd'hui
  • 137 hier
  • 752192 depuis le début
  • 5 visiteurs actuellement connectés